×
Chargement en cours
Paraíso : une série fantastique pour ados à l’espagnole
On recommande

Paraíso : une série fantastique pour ados à l’espagnole

Publié le 11 nov. 2021
par Aki

Envie de réagir ?

Une disparition, des ados qui mènent l’enquête, du fantastique, voici Paraíso proposé par Canal+.

1992, une disparition. Trois jeunes adolescentes de 15 ans s’évaporent dans un club appelé le Paraíso à Almanzora dans la région du Levant. Que s’est-il passé ? C’est ce que va tenter de résoudre Javi, le frère d’une des disparues, avec son groupe d’amis. Sans pouvoir se reposer sur la police, ils vont investiguer de leur côté et vont rapidement comprendre que quelque chose hors de notre monde est en train de s’agiter…

Voici la nouvelle série fantastique proposée par Canal+ dès le 11 novembre, qui diffusera Paraíso, une production espagnole en sept épisodes de Fernando González Molina (De chair et d’os), Ruth García (Perdida) et David Oliva originellement sortie en juin dernier sur Movistar+.

Une série fantastique et nostalgique

Là où Fernando González Molina se démarque avec sa série, c’est dans son traitement de l’Espagne des années 90. Nous-mêmes, Français, sommes probablement plus habitués à la pop-culture américaine, mais avec Paraíso on découvre un autre monde. Enfin, il y a quand même une référence à Mecano que tout le monde reconnaîtra car qui n’a pas écouté Hijo de la Luna ou encore Mujer contra Mujer à l’époque. Sur l’ambiance et la photographie, Paraíso s’en sort avec les honneurs. Malheureusement, au-delà de ça, des plans complets vont faire référence à une certaine production fantastique américaine…

En prenant connaissance du synopsis, difficile de ne pas faire de rapprochement avec Stranger Things, tant dans le côté nostalgique avec cette revisite des années 90 que dans le thème fantastique. Bien sûr, la série de Netflix n’a pas le monopole du genre, et Movistar fait bien de se positionner également. Mais on ne va pas se mentir, même certains acteurs se ressemblent physiquement. Les jeunes acteurs sont plutôt des nouveaux venus dans le milieu, quant aux adultes, on notera la présence de Macarena García (El ministerio del tiempo) ou encore Iñaki Ardanaz (La victime n°8). Le cast s’en sort très bien et les dynamiques de groupe fonctionnent agréablement.

La série malgré une impression de déjà vu constitue un bon divertissement notamment dans son traitement de l’adolescence et cette période charnière si importante.

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Canal+.

Vous ne savez pas quoi regarder ? Je peux vous recommand

mascotte
Créer un compte

Créez un compte BetaSeries gratuitement et en quelques minutes recevez des recommandations de séries à regarder sur toutes vos plateformes préférées.

Betaseries sur mobile

Séries associées