×
Loading in progress
  • Director Bill Condon
  • Runtime 1 hour 43 minutes
  • Genres Drama, Mystery
  • Language English

Mr. Holmes

1K members

The man behind the myth.

The story is set in 1947, following a long-retired Holmes living in a Sussex village with his housekeeper and rising detective son. But then he finds himself haunted by an unsolved 50-year old case. Holmes' memory isn't what it used to be, so he only remembers fragments of the case: a confrontation with an angry husband, a secret bond with his beautiful but unstable wife.

Options
Watch trailer

Comments (6)

Un grand chef d'oeuvre, et digne fausse conclusion droodienne à l'histoire de Sherlock Holmes. Le film reprend les carcans de l'intrigue policière, auxquels SH nous a habitués. Cependant, il y apporte une originalité exceptionnelle, que je qualifie de génie. Dans le roman policier, on s'attend à ce que le détective ait un "antagoniste" (pas nécessairement sous forme humaine, mais peut-être une organisation...) et surtout des obstacles (c'est vrai dans toutes les histoires, bien sûr, mais le RP est centré autour de la quête de vérité, de sens). Ici, l'obstacle n'est pas extérieur, mais intérieur, sous la forme de la vieillesse, et le temps. La quête de sens est à peine extérieure. Certes, dans les premières minutes du film, nous sommes amenés à penser que nous assistons à la résolution finale d'une enquête, mais la révélation finale, qui recontextualise l'enquête de façon tout à fait brillante, remet tout cela en question. Nous assistons à la quête de sens d'un homme sur lui-même, cherchant sa place dans le monde. Rien que de ce côté là, c'est tout à fait intélligent. Mais le plus remarquable est selon moi l'emploi de la figure de SH, homme froid et calculateur, pour qui les faits sont le coeur de l'univers, et rien d'autre que la résoluton du puzzle ne compte. Les divers éléments métatextuels ne sont pas là pour faire joli et amènent une réflexion sur la nature de la postérité, et la place de la fiction dans la vie intérieure des hommes. En utilisant ces différents éléments, l'auteur pousse SH à s'affronter lui-même, à revenir sur ses décisions. Il réécrit ainsi le personnage, évidemment, mais y ajoute surtout une conclusion, sous la forme d'une révélation dernière, comme dans un bon RP, mais cette fois-ci, un "RP de la vie" où le mystère est l'humanité, et l'obstacle le temps et la vieillesse. La métaphore des abeilles est la grande preuve de tout ce que je viens de dire. Dans le film, il est souvent répété que les abeilles sont des êtres simples, compréhensibles, mais c'est en fait tout l'opposé. SH tente de comprendre les abeilles, comme il tente de comprendre les sentiments humains, en essayant d'y apporter un ordre, d'y saisir une organisation simple et structurée, systématique, prévisible. Le garçon se blesse tout de même, malgré tous les efforts de SH. De même dans l'enquête, où, malgré tous les efforts de Holmes, ce qui arrive arrive. Et c'est comme cela que SH trouve l'utilité de la fiction, qu'il répudiait jusqu'alors. La fiction n'est plus alors mensonge (des hommes, des passions, des souvenirs flous) mais source de bonheur, de soulagement, de joie. Le paradigme de SH change alors du tout au tout. C'est ainsi que l'auteur réinvente la figure de SH. La seule critique négative que j'ai à émettre est que la structure du scénario paraît artificielle (l'âge est utilisé sur le plan du sens, certes, mais sur le plan du scénario, les souvenirs vont et viennent aléatoirement, quand le scénario l'entend). Bref, un grand chef d'oeuvre, porté par une excellente mise en scène, des très bons acteurs (Ian McKellen dans l'un de ses meilleurs rôles), une bande son exceptionnelle (cf "The Consolation of Fiction").

DeironMcVerity

Plus un drame qu'un film policier, mais ce Sherlock Holmes là m'a beaucoup ému.

RomainBaf

Un peu mou mais très belle histoire.

Cah

Pastiche Holmesien, mettant en scène un Sherlock Holmes sénile essayant de rassembler ses souvenirs afin de rectifier la vérité sur sa dernière affaire. C’est un film plutôt réussi, où la performance de Sir Ian McKellen tient toute la place. C’est assez intéressant de voir ce personnage utilisé à contre sens de ce qu’il est habituellement.

soulm1986

J'ai adoré ce film très bon acteurs

angelique2015

Un excellent film! Je suis passé par une vaste palette d'émotions : la tristesse, la joie, la peur... Un film parfaitement réalisé à mon goût. Ian McKellen m'a accroché dès la première minute du film. Il est très bon dans le rôle d'un Sherlock Holmes âgé de 93 ans, épuisé par les années et la sénilité. Un grand bravo pour ce grand homme! Je recommande ce film =)

kheiron18