×
Loading in progress
  • Director John Henderson
  • Runtime 2 hours 52 minutes
  • Genres Romance, Family, Fantasy
  • Language English

The Magical Legend of the Leprechauns

322 members

American businessman Jack Woods rents a cottage on the enchanted Emerald Isle which is occupied by a family of leprechauns. Leprechaun Seamus Muldoon's son and son's friends crash the fairies' costume ball and Muldoon's son falls in love with fairy Princess Jessica. Their love re-ignites a feud between the leprechauns and the fairies, which escalates into a war. The Grand Banshee warns of terrible consequences and Jack Woods is chosen to make peace. Woods interrupts his own romance with an Irish beauty to help, and becomes involved in a strange and wonderful magical adventure.

Options

Comments

Téléfilm de 2h51 en version intégrale (2h09 pour la sortie DVD), Le monde magique des Leprechauns fait partie de ce genre kitsch auquel appartiennent les téléfilms fantasy en 2 parties diffusés sur M6 entre les années 90 et le début des années 2000 à l'occasion des fêtes de Noël. Eclairage poussif, costumes cheap, VF ridicules au possible et effets spéciaux désuets feront de ce film un véritable navet pour les adultes ayant perdu tout esprit enfantin. Mais voilà : c'est exactement ces mêmes défauts qui feront sensation auprès des enfants. Ce téléfilm transpire la magie dont l'enfance se nourrit. Fées, Leprechauns, royaumes et autres forêts magiques font partie intégrante du décor. Retrouver Whoopi Goldberg dans le rôle de la grande Banshee ajoute également du crédit à l’œuvre (qui donc ne saurait se plonger dans ses souvenirs nostalgiques des après-midi TV passées devant Sister Act, à la moindre évocation du nom de Whoopi Goldberg ?). John Henderson, à qui l'on doit également une parodie de Doctor Who cette même année, signe ici un téléfilm féérique de qualité, et qui saura ravir tout enfant rêveur. Sous des apparences légères, Le monde magique des Leprechauns sait aussi dissimuler des valeurs humaines qui font la base de l'éducation parentale : le conflit des royaumes est un prétexte à une histoire d'amour cachée entre une Fée et un Leprechaun, métaphore des discriminations et des difficultés auxquelles sont souvent confrontés les couples métissés. Ainsi, le téléfilm a pour thème sous-jacent la force de l'amour face au communautarisme et à l'exclusion. Un autre thème développé par ce film est celui des expulsions causées par la politique brutale des investissements immobiliers. En bref : un très joli téléfilm pour enfants fondé sur de bonnes valeurs éducatives. Et par les temps qui courent, ce n'est pas de refus !

Spiro