×
Loading in progress
  • Director Bradley Parker
  • Runtime 1 hour 26 minutes
  • Genres Horror, Thriller
  • Language English

Chernobyl Diaries

1K members

Experience the fallout

A group of six tourists looking to go off the beaten path, hire an 'extreme tour guide' who, ignoring warnings, takes them into the city of Pripyat, the former home to the workers of the Chernobyl nuclear reactor, but now a deserted town since the disaster more than 25 years earlier. After a brief exploration of the abandoned city, the group members find themselves stranded, only to discover that they are not alone.

Options
Watch trailer

Comments (3)

Ça ne fait pas peur, il y avait moyen de faire un truc super dans cette ville abandonnée (de très bons décors pour un film d'horreur je trouve), mais non: on s'ennuie. Sinon l'idée de filmer de façon très rapproché est une bonne idée, on a l'impression de faire partie de l'histoire, comme dans "The Silent House". À éviter...

Thibzz180

Le guide touristique est un excellent acteur

MarcDorel92

Je me suis retrouvée à aller voir ce film un peu par hasard. Au début, j'étais partie pour voir « Piégée » avec des amis et au dernier moment, on a changé d'avis et on a décidé d'aller voir ce film-là. Et aucun de nous ne s'attendait à ça. Grosse grosse surprise. Dans le bon sens du terme. Je pourrais dire que je ne suis pas une grande fan de film d'horreur parce que je suis une vraie trouillarde mais au final, les quelques films du genre que j'ai vus, je les ai beaucoup aimés. Mais il est vrai que j'étais bien contente d'avoir une amie à côté de moi pour lui tenir la main dans les moments gores, terrifiants, scary ; en résumé, les moments qui font qu'il s'agit d'un film d'horreur et non d'une comédie romantique. Chronique de Tchernobyl, c'est le genre de film où tu sais à l'avance ce qu'il va se passer, le genre de film où tu hurles intérieurement (ou murmures à ton voisin) « Mais derrière toi ! Retourne-toi bon sang ! », tu sais déjà les moments où un méchant-pas-beau va apparaître et pourtant, tu sursautes quand même. L'atmosphère est tellement angoissante, tout est sombre, la caméra est focalisée sur les personnages en plan rapproché donc on sent qu'il va se passer quelque chose sauf qu'on ne voit pas la menace arriver (ce qui provoque -chez moi, en tout cas- les sursauts). Le décor était à l'image du film. Inquiétant. L'endroit supposé désert qui se révèle « habité », c'est un classique et pourtant, ça reste très efficace. En arrivant sur les lieux, on sent bien que l'endroit est un peu « glauque », la nature a repris son cours, les restes des habitations tombent plus ou moins en ruine et on voit bien que les habitations ont été abandonnées rapidement, l'ambiance est assez oppressante. Aussi, je ne m'attendais pas à une telle fin. Certains diront que ça fait parti de tout bon film d'horreur, il n'empêche que je n'envisageais pas la fin de cette manière. Donc ça reste surprenant, avec un petit goût d'inachevé, d'une histoire qui reste en suspens et de non-dit. Ce n'est d'ailleurs qu'à la fin qu'on apprend quelques informations sur les-dits habitants de Tchernobyl. Autre grosse surprise de ce film, c'est la présence de Jesse McCartney qui interprète le rôle de Chris. En le voyant apparaître à l'écran, j'ai cru rêver et j'étais très contente de le retrouver en tant qu'acteur ! C'est le petit bonus pour moi. En conclusion, même je suis loin d'être une experte dans ce genre de film (pour ne pas dire que je n'y connais rien), même si c'est un commentaire un peu basique, sans terme bien précis, je garde un très bon souvenir de Chronique de Tchernobyl. J'ai beaucoup aimé. Étant une personne bon public, j'ai sursauté aux moments effrayants, j'ai eu peur lorsque les personnages disparaissaient soudainement. En somme, ce film d'horreur a fait du bon boulot sur moi. J'ai adoré et je le conseille aux amateurs du genre

Aunbrey