×
Loading in progress
Ted Lasso S2
  • Director Romain Quirot
  • Runtime 1 hour 30 minutes
  • Genre Science-Fiction
  • Language French

Le Dernier Voyage

The Last Journey of Paul W.R
252 members

Embarquez pour...

The red moon threatens our existence on earth. Our only hope is the enigmatic Paul WR, the most talented astronaut of its generation. But few hours before the start of the Great mission, Paul disappeared.

Options
Watch trailer

Comments (2)

Film vu le jour de la réouverture des salles et film que je suis allé voir sans aucune attente particulière. J'avais juste envie de retourner voir un film après de nombreux mois sans ciné. J'appréhendais un peu ce film, déjà car c'est un film français et que je repense aux dernières tentatives mitigées de Luc Besson, et qu'on a en tête d'affiche un Jean Reno plus vraiment en forme. Mais j'y suis allé tout de même avec une certaine curiosité, car quelques films français récents m'avaient mis une belle claque dans la figure. Je ne vais pas y passer par 4 chemins pour dire que j'ai été très agréablement surpris. D'entrée de jeu, l'introduction du film et les plans sur les visages des personnages est d'une grande beauté. Les décors sont très réussi et cette France post-apocalyptique est très crédible. Le duo principal fonctionne très bien, même si j'aurais aimé qu'il soit encore plus approfondi. De plus, la bande originale est magnifique. J'ai réellement adoré cet univers, cette ambiance, à la fois futuriste et à la fois faisant référence aux années 80. Cet univers est réellement très riche et j'aurais aimé en savoir plus, beaucoup plus ! Cela nous amène, à ce qui pour moi est le principal défaut de ce film, la durée du film malheureusement trop courte ayant pour principal effet de ne pas avoir eu suffisamment de temps pour approfondir le film, creuser un peu plus le passé des personnages, ou même voir la société s'effondrer petit à petit face à l'apparition de cette lune rouge. En bref, ce film est une véritable surprise et un premier essai plus que réussi pour Romain Quirot, mais malheureusement avec une sensation de pas assez. Mais, vaut-il mieux pas avoir cette petite frustration de pas assez qu'avoir au contraire la sensation que les choses sont allées trop loin et finalement perdre le spectateur ? Chacun aura son jugement là dessus. Pour ma part, je reste sur un avis très positif sur ce film et je le recommande très fortement !

Locke815

Un premier long-métrage très prometteur, un incroyable potentiel ! Un film situé dans un futur "proche" mais avec une ambiance très années 80. Des références aux grands classiques ayant marqué la SF, on sent tout l'amour de Romain Quirot pour le genre. Alors, certes, ce film n'est pas parfait... On peut trouver quelques petites critiques à lui faire : déjà, je trouve que le film manque un peu de peps. Probablement à cause de la direction d'acteurs ? Car, et là, on va sur du positif, on sent qu'ils sont très bons (Hugo Becker et Lya Oussadit-Lessert forment un excellent duo qu'on apprécie voir évoluer), mais qu'ils ne jouent pas au meilleur de leur potentiel... On a d'un coté nos duo de héros qui est souvent restreint dans ses émotions, qui en montre moins que ce qu'on pourrait attendre et ce qu'il pourrait faire, et de l'autre côté, on retrouve un duo de "méchants", incarnés par le grand Jean Reno (qu'on prend plaisir à revoir à l'écran) et Paul Hamy, qui surjoue les émotions. Le second point critiquable, contribuant à ce manque d'énergie, concerne le mode de narration... Basé sur des souvenirs, notamment, Romain Quirot ne fait pas les meilleurs choix de montage. On est souvent projetés dans une émotion forte, qui nous mène à des grandes attentes, attentes rapidement oubliées par la frustration d'une scène coupée trop vite. En effet, dans de nombreuses scènes, qu'il s'agisse des flashbacks ou des scènes d'action, Romain Quirot aurait pu aller plus loin et nous aurait offert là de véritables scènes mythiques. Malgré ces petits défauts, le film reste selon moi réellement génial. Et quel plaisir d'assister à la réouverture de nos salles obscures, tant chéries, après 7 mois de fermeture, avec ce petit ovni du cinéma français ! Déjà, notons la beauté de l'image et de certains plans remarquables. Les costumes et effets spéciaux, inspirés de différents mondes et dont on saisit de suite l'origine, sont réellement bons, et n'ont rien à envier aux blockbusters américains. Mention spéciale pour la bande originale d'Etienne Forget qui nous fait voyager tout au long du film, et nous rappelle sans cesse de quoi sont capables les Français. Le scénario en lui-même, bien qu'un peu simple et parfois brouillon en raison du mode de narration et des ces scènes que je considère comme non-abouties, fait l'affaire ! Romain Quirot a finalement eu d'incroyables burnes pour un premier long-métrage !!! Je pense que les défauts qu'on peut trouver à son œuvre sont fortement liés à un manque de budget... Et ça, c'est la promesse de vraies merveilles qui arriveront dans un avenir proche, on l'espère !

Yzoth