×
Loading in progress
  • Genres Drama, Horror, Thriller
  • Runtime 30 minutes
  • Total runtime 4 hours
  • Status Ended
  • Network Netflix
  • Showrunner Pieter Kuijpers

Ares

2K members 1 season8 episodes

The eight episode psychological horror series enters the world of Ares, a secret student society in the heart of Amsterdam where best friends Rosa and Jacob surrender to a world of wealth and power. But slowly they start to realise they’ve entered a demonic place, built on secrets from The Netherlands’ past. A place where true power comes at a terrible price.

Season

Episodes

Comments (18)

Oi

FelipeSantos12

Série qui se regarde, par contre on ne sait pas où cela peut mener

Camiliaaa

Je l’ai archivée ... l’histoire paraissait très intéressante mais au fur et à mesure des épisodes celle-ci a été maladroitement exploité !

darklovely

La compréhension de la série est plus aisée en lisant @Elphoenixa (merci à elle). Cela reste tout de même une série exigeante pour dire poliment. Je doute fort d'une S2. Etant cartésien, les aspects spirituels me passent au-dessus de la tête. Sur la forme, c'est quasi un sans-faute : superbe décor mise en valeur par une belle lumière, interprétation sans faille et réalisation de pro. Si je devais faire un parallèle (mais de très loin) c'est du niveau AHS - Asylium.

scheinen

Surprenant, c'est le premier mot qui me vient et puis le mot : bizarre. Bon thriller et globalement des acteurs et trices crédible. Je n'sais pas si y aura une suite, cette saison pourrait suffire. A voir !

niettingewikkeld

C'est vraiment une série intéressante. Beaucoup semblent ne pas l'avoir compris, et je pense qu'il faut être un peu spirituel pour en comprendre son sens. Moi je l'ai perçu comme la métaphore de l'ombre. L'ombre, c'est la part que nous avons en chacun, que nous décidons de nourrir ou non. C'est nos failles, nos blessures, nos hontes... C'est cette part qui nous ronge de l'intérieur, celle qu'on nie, celle qu'on enterre dans l'inconscient. Cette part dont on se s'autorise pas. Ici, il est question d'une société secrète, qui a accès à un gouffre pour recracher cette ombre hors d'eux. D'ailleurs je pense que l’œuf symbolise le nœud dans la gorge que l'on ressent quand quelque chose nous submerge. Eux ont la possibilité de le recracher. Ainsi, cette société doit leur réussite au fait d'avoir pu s'affranchir des répercussions et des sentiments liés à leurs atrocités (Rosa le dit à un moment, quand elle a fait offrande la première fois, elle se sentait toute légère). Comme l'esclavage, dont on en a une séquence vers la fin. Si les gens se suicident quand Jacob les touche, c'est (je pense) parce qu'il leur renvoie cette part de noirceur en eux, et c'est tellement abject, qu'ils s'en suicident immédiatement. Rosa à la fin, décide de garder en elle cette noirceur, elle ne recrache pas l'oeuf. Et pire, elle décide d'affronter son ombre ou l'ombre en général en se laissant tomber dedans. Quand elle revient, elle fait confronter chacun à sa part d'ombre. Avec les images, il semble que c'est l'ampleur d'atrocité, de génération en génération de chaque famille qui remonte à la surface (héritage intergénérationnel). La mère de Rosa avait déjà mis fin à l'héritage d'atrocité en décidant de partir et d'en plus, aimer un homme noir (vu qu'ils mettent en avant l'esclavage d'hommes noirs, je pense que ça a son importance), surement pour ça qu'elle n'a pas été touchée quand Jacob l'a touché ou qu'il a su qu'elle ferait le bon choix. Surement que son "fond" n'était pas des mêmes intentions que ceux de la société. Peut-être que son héritage familial (histoire des noirs via son père), à équilibrer le subir/faire subir... Je ne sais pas 8D ! En spiritualité, l'ombre à sa place, tout est une question d’équilibre, de justes milieux. D'acceptation. Ici, l’équilibre était rompu, et l'ombre n'était pas acceptée. Évidemment, ceci n'est que ma perception et il me manque certains éléments de compréhension. Comme la femme enfermée dans une boite de verre, l'histoire de la famille de Jacob ... Etc. Mais si ça peut, au moins éclairer certains :)

Elphoenixa

Pour tout ceux qui n'ont pas compris, je ne sais pas. Je ne crois pas qu'il faille être un minimum spirituel pour comprendre ce qui se passe. Personne n'a jamais entendu parlé des "Skulls and Bones" ? Dans le cas contraire, Google est votre ami. J'espère que la série ne se termine pas comme ça ! Bref, een nieuwe seizoen,Aub?

Xenouna

Bref, j'ai rien compris !

Audrey17480

La série néerlandaise Ares pouvait plaire par son histoire attrayante, mais l'univers trop complexe et l'ambiance angoissante de la série nous ont plus troublé que séduit au cours des huit épisodes. Même si les épisodes peuvent tenir en haleine, il est rare de ne pas tomber dans une incompréhension totale, seuls les plus intrépides pourront donner un sens à la série. - 6/20 Critique sur Ares (série complète) Vue du 17 au 20.01.2020 sur Netflix

AlexLaloix

👎🏽

Lilly_75

Ce suit tranquillement, je suis curieux et reviendrai écrire quand j' aurais terminé. En somme, après 3 épisodes, du mystère, un peu de intrigue mais cela ressemble pour le moment à une saison d'intro ; comme dans certaines séries de livres où le 1er volume présente juste l univers et l'intrigue globale mais où l aventure commence au second tome. Je la finis et livre impression définitive.

noh

Pas bien aimé

Vanessa.Nanoche

Oh mon dieu que c'est mauvais de chez mauvais

Baroud54

très bonne série des pays bas, à ne pas mettre entre toutes les mains

gnom

Photos (13)