×
Loading in progress
  • Genres Drama, Mini-Series
  • Runtime 60 minutes
  • Total runtime 6 hours
  • Status Ended
  • Network HBO

The Corner

1K members 1 season6 episodes

Based on the nonfiction book "The Corner: A Year in the Life of an Inner-City Neighborhood", by journalists David Simon and Edward Burns, The Corner presents the world of Fayette Street using real names and real events. The Corner tells the true story of men, women and children living amid the open-air drug markets of West Baltimore. It chronicles a year in the lives of 15-year old DeAndre McCullough (Sean Nelson, "THE WOOD"), his mother Fran Boyd (Khandi Alexander), and his father Gary McCullough (T.K. Carter), as well as other addicts and low-level drug dealers caught up in the twin-engine economy of heroin and cocaine.

Watch trailer

Season

Episodes

Comments (18)

__ Entre shoot orgasmique et perte de dignité Suite à une remarque de son éditeur, lui conseillant d'aller observer un coin de rue à Baltimore, pour écrire son prochain livre, David Simon livre The Corner: A Year in the Life of an Inner-City Neighborhood. Écrit en collaboration avec un ancien inspecteur de la brigade criminelle de Baltimore, le livre est le résultat d’un an d’observation et d’interview des âmes en perdition peuplant le bout de goudron entourant La Fayette Street. En 2000, David Simon est invité par HBO à adapter son livre dans un format télévisé en 6 épisodes. Il invite pour l’occasion l’un de ces anciens collègues, David Mills, pour écrire le script de la série. En découle The corners, une série HBO au fond terriblement attachant, narrant la tranche de vie des trois membres de la famille éclatée sur laquelle se focalisait les écrits de David Simon. 6 épisodes, soit 6 heures pendant lesquelles sont illustrés les tourments de trois êtres que la vie malmène, dans un coin de rue où la drogue décide de chaque destin. Deux parents, Fran et Gary, dont chaque artère bouillonne de drogue en tout genre et leur fils, DeAndre qui tente de trouver sa place dans cette rue qui est la sienne : dealer semblant être, pour lui, la seule alternative qui lui apportera respect et pouvoir. Armé de ses dreadlocks fétiches et de son caractère bien trempé, il essaye, avec les moyens dont il dispose, d’éviter de suivre le chemin de vie de ses parents, tous deux perdus dans la même routine depuis que son père a perdu ses confortables revenus, à savoir celle de trouver suffisamment de dollars pour s’offrir leur shoot quotidien. En partant de cette famille, The corner dresse un bilan acide de la condition des camés du coin de rue qu’ils habitent. C’est avec un réalisme morbide, mais nécessaire, mêlé d’une empathie touchante que Mills et Simon tentent de redonner à ces junkies, aux yeux vidés d’émotion, leur statut d’être humain, que cette drogue qu’ils aiment tant leur ôte petit à petit. The corner est emprunt de cette singularité qui fait la qualité des grandes séries HBO. A savoir des personnages finement écrits qui parviennent, par leur simple présence, à rendre chaque épisode passionnant. Il convient également de saluer le talent de leurs interprètes. Beaucoup de têtes connues qui rempileront par la suite dans d’autres succès de la chaîne: de The Wire, qui sera l’aboutissement de la plume des mêmes scénaristes de ce galop d’essai déjà réussi, à Trème, on retrouve, avec grand plaisir, les acteurs habitués des séries de David Simon et notamment Khandi Alexander qui parvient à trouver le chemin de nos petits cœur en jouant sans retenue l’explosive Fran, l’un des rôles les plus poignants de The corner. Toute l’émotion qui transpire de cette mini-série nous embarque pour 6h que l’on ne voit jamais passer. Chaque habitant de La Fayette street devient un voisin, dont le sort, souvent macabre, emplit notre cœur de tristesse. A tel point qu’il est Impossible de finir The corner sans un pincement au cœur pour Gary, Fran, Boo, Blue ou Fat Curt, le big Chief philosophe, la voie de la raison de cette rue qui a mis en cage sa personnalité, malgré toute la sagesse qui l’habite. Il est certainement l’illustration parfaite du piège que représente cette substance génératrice d'un rêve éphémère qui, le temps d’un shoot, ajoute une touche de couleurs aux gris d'une rue insipide mais dangereuse, dans l’esprit des coeurs lacérés qui y sont emprisonnés.

osorojo

Suis pourtant fan de the wire et voulait voir cette série depuis un bail, trouvé enfin via YT et bah déception pour moi j'ai abandonné rapidement, l'impression de voir que des loques se balader dans un quartier. Pas vu d'intrigue ou action. Peut être pas abordé du bon côté mais déçu.

Singha

Une mini-série qui est un excellent pré-quel à la série The Wire sortie un peu plus tard. elle est tout aussi réaliste et passionnante à suivre, avec des personnages émouvants même si ils apparaissent durant 6 épisodes uniquement. il s'agit d'une adaptation de la vie de personnes biens réelles et apparaissant de manière ponctuelle dans la mini-série pour raconter leur expérience. elle nous présente une population oubliée vivant dans la misère et un problème majeur de santé publique aux Etats-Unis, et on suit plus particulièrement une famille disloquée et sa vie quotidienne dans un ghetto de la ville de Baltimore. David Simon est une référence et un vrai gage de qualité avec un formidable travail journalistique sur la production de ses œuvres (n'oublions pas qu'il est journaliste et écrivain avant d'être scénariste pour la télévision). et avec The Wire, il va créer l'une des meilleures séries existantes, elle-même adaptée d'un excellent livre nommé Baltimore : One Year in the Killing Streets, que je conseille à la lecture pour ceux qui aiment beaucoup les créations de Simon. la série The Corner est elle-même dérivée des 2 romans The Corner, suivant les pérégrinations des mêmes personnages.

YakkoJah974

impressionnant!... david simon n'est pas simplement un grand réalisateur ou un producteur mais un véritable label de qualité... une série estampillé ''D. Simon'' c'est une référence...

blinke

Ce qui a de bien avec David simon c'est qu'il a reussit a cree un grand univers dans l'oeuvre de The Wire et The corner avec un grand detail de realisme et dire qu'a Baltimore tous les jours c'est comme sa.

dixo

Oulà, The Wire est l'une de mes séries préférées et j'ai jamais entendu parler de The Corner !! Je vais regardé ça rapidement, merci Blinke de l'avoir ajouter à ton compte et de me l'avoir fait découvrir :D

Kalcha

Sorti avant The Wire et faisant office de préquelle à cette gargantuesque série, The Corner nous embarque dans le quartier LaFayette Street à Baltimore, toujours avec ce réalisme et ce soucis du détail très cher à David Simon. 10 fois moins long que son successeur, The Corner n'en est pas pour le moins passionnant avec ses personnages attachants, servis par d'excellents comédiens qui permettent de faire passer ces 6 heures comme un long documentaire, et parvenant très vite à nous immerger dans une ambiance plus sombre encore que ne l'avait fait The Wire, de même qu'à dissuader la prise de drogue au moins aussi bien que ne l'a fait Requiem for a Dream un an plus tard. Je conseille donc The Corner à tous ceux qui hésitent à se lancer dans l'épopée The Wire, non seulement cela vous plongera directement dans l'ambiance de la série qui vous attend, mais en plus cela vous fera découvrir une histoire émouvante, troublante, et surtout vraie. Une vraie claque qui vous permettra de moins appréhender les 60 heures d'investissements que nécessite The Wire, et qui vous confirmera si oui ou non la série vous plaira. Même si entre nous, ça existe des gens qui n'ont pas été convaincu par The Wire ? Je pose juste la question...

Viandeur

juste wouah...

mijean

Ceux qui ont aimé The Wire se doivent de goûter la cerise sur le gâteau signé The Corner ! Poignant à souhait..

mr.tur

J'ai autant aimé ces 6 épisodes que quand j'ai maté The Wire ! Une tuerie.

Jeremator

Issus d'une histoire vraie et d'un livre enquête du même nom, la série The Corner de David Simon est criant de justesse. De l'état des junkies, leurs origines dans la défonse jusqu'à une fin si possible heureuse, en passant par le traffic de drogue, cette mini-série est poignante. Mini-Série accessible pour tous et je la recommande vivement.

*Graziella97

Série extrêmement sombre. Une belle introduction dans l'univers de Baltimore. Pour les fans de The Wire avec beaucoup d'acteurs mythiques.

hpserie

c'est du bon, pas autant que the wire, vu que c'est plus court aussi ^^ mais je conseille vivement aux fans de sur écoute :) et vive D.Simoooooon !!

traumwelt

well well, un premier épisode très prometteur. Un style quasi documentaire, des acteurs époustouflants de réalisme, on dirait des vrais gens (mais les fans de The Wire et Treme les reconnaîtront). C'est dur, c'est crade, c'est Baltimore. D. Simon est vraiment grand.

Philek

Je suis un grand fan de the Wire et pourtant je n'en avais jamais entendu parlé ! Je vais mis mettre rapidement :)

RecklessFlurry

6 épisodes tournés dans un quartier de Baltimore où drogue, dealers et toxicos sont omniprésents. L'histoire nous immergent dans la "vie" d'une "famille" dans ce "ghetto". Cette série est basée sur une histoire vraie (voir la fin du dernier épisode). A voir absolument !

borotj

Indispensable pour les fans de The Wire.

RaC

Videos

Trailer
16 February 2009

Photos (4)

Similar shows (3)

The Wire
The Wire
Treme
Treme
Top Boy
Top Boy