×
Chargement en cours
  • Réalisation Xu Haofeng
  • Durée 1 heure 48 minutes
  • Genres Drame, Action
  • Langue Chinois

倭寇的踪迹

L'Identité de l'épée
12 membres

Une épée qui était destinée à être abandonnée. Un guerrier qui cherche à honorer son héritage.

Chine, XVIème siècle. Au cœur de la dynastie Ming, le village de Guancheng est le sanctuaire des arts martiaux. Quatre écoles enseignent l\art pur du Kung Fu et défient tous les guerriers de Chine à prouver leur puissance face à l'élite de l'Empire. Mais leur suprématie vacille lorsque deux étrangers arrivent en ville armés de sabres bien décidés à renverser la domination des Maîtres...

Voir la bande-annonce

Commentaires (2)

Y a une erreur dans le genre c'est un film d'Humour et pas de drame...

Clemm13

A lire les critiques un peu partout sur la toile, ce film est déprécié par la majorité du public. Et pour cause, les scènes sont lentes, il y a peu de dialogues, l'humour est un peu niais et les combats paraissent ridicules. Les amateurs de film d'art martiaux de type action et effets spéciaux n'y trouveront clairement pas leur compte. Cependant, ce film m'a vraiment plu, je m'explique : On se trouve dans un village "sanctuaire des arts martiaux" endroit sécurisé si je puis dire, dans une période de la dynastie Ming qui m'a l'air très calme (pas de guerre à l'horizon). Nous avons donc ici quatre maîtres d'écoles à la notoriété très influente, fier de leur position et menant leur trin-trin quotidien de pacha. Les arts martiaux pratiqués sont armés, maniement de la lance, la hache, du shinai (un peu comme au kendo le plus connu en France). Les armes étant par nature faites pour tuer, leur maniement est basé sur un unique enchaînement destiné à remporter la victoire, tout ce joue alors l'engagement. On se retrouve alors dans une série de mouvement d'esquive et de feinte, afin de créer l’opportunité d’accomplir son enchaînement. Si l'enchaînement est contré c'est la mort de l'engagent, et s'il est réussi, celle de l'adversaire. La mort n'a pas lieu dans ce film puisque l'histoire tourne autour de deux étrangers venus promouvoir l'art du maniement de leur arme (sabre long) afin d'ouvrir une école, pour cela ils doivent défier les maîtres en places pour avoir leur aval. Les coups ne sont donc pas porté et l'évaluation se joue sur la technique et la manière qu'une arme puisse percer la défense d'une autre. C'est là où je trouve que le réalisateur fait un coup de génie. La mise en scène, ainsi que le scénario sont construit à l'image des arts martiaux qui nous sont présentés. Les plans sont long comme le temps avant l'engagement dans un combat, et l'évolution du scénario se construit autour de la stratégie des étrangers visant à convaincre les maîtres en places d’accepter le défi, comme la stratégie mise en place pour forcé l'engagement lors d'un combat. Tout le film est un combat. L'humour utilisé est semblable aux vieux film d'autrefois, les personnages sont un peu bêta, créant des situations "Chaplinesque" très drôle à mon gout. Ainsi l'analogie vieux film / vieille écoles d'art martiaux, fonctionne vraiment bien. Avec des combats façon "j'y vais, j'y vais pas", des scènes longues où le protagoniste s'imagine d'abord le combat pour voir s'il va réussir sont coup. Je trouve ça très fin. Comprenez donc que là où certains qualifieront ce film de "the worst Chinese martial arts movies", moi, j'y ai vu tout le contraire. Et je pense qu'on est très peu dans ce cas. ps : je voulais aussi parler des styles de combat différent où chaque arts possède ces propres mouvements d'esquives et de poses créant une identité à ces arts et justifiant le titre du film mais je me suis un peu perdu dans ce pavé... ps 2 : je viens de trouver le nom des lances à feu utilisé par les gardes, "Huo Sang", inutile en combat (hormis sur les novices facilement impressionnable), mais très efficace pour incendier une maison ou autre (lors d'un siège par exemple).

YukiYua

Films similaires

白发魔女传之明月天国
白发魔女传之明月天国