Discutons...

[ Pages : 1 2 ]

← Page précédente | Page suivante →

Si tu aimes la SF je te conseil Barjavel le mec qui a crée la science-fiction à la française ! non sérieusement je trouve ces textes extrêmement profond avec un sentiment poétique tout le long de la lecture des ses romans malgré bien souvent un monde qui s'effondre. Le diable l'emporte / ravage ou la nuit des temps sont bien pour commencer à découvrir ce maitre.
sinon tu as K Dick mais là faut aimé c'est spécial comme vision du monde d'ailleurs beaucoup de ses œuvres ont inspiré des films : les androïdes rêvent-ils de moutons électriques à donné Blade runner et bien sur minority report pour ne citer que les plus connus

Membre depuis le 21 September 2009 — 238 messages

OK , je te remercie de ta propositions

we lived and then ypu died
Membre depuis le 6 March 2012 — 124 messages

Comme roman dystopique, il y a :
- la trilogie délirium
- effacée
- la trilogie la déclaration
- la révolte de maddie freeman

Membre depuis le 4 October 2012 — 25 messages

"Le Travail du furet à l'intérieur du poulailler" de Jean-Pierre Andrevon également, écrit dans un style "film noir". Assez spécial mais sympa.

Ça a été décliné en BD aussi je crois.

while (alive) { watchSeries(); }
Membre depuis le 23 April 2011 — 1995 messages

Manutaust a écrit :
Après, dans les vrais grands classiques :
- 1984, d'Orwell. Très honnêtement, je ne l'ai pas encore lu, mais c'est indispensable.

C'est un livre VRAIMENT très intéressant ! Je suis dessus depuis un sacré moment, parce qu'il est quand même difficile à lire (du moins en anglais). Mais au niveau dystopie, c'est assez avant-gardiste, et pourtant, il y a des points (comme le thème de la vidéo-surveillance) qui ressemblent beaucoup à notre société actuelle, au point que c'en est effrayant.
Dans la suite des classiques, il y a aussi Fahrenheit 451 de Ray Bradbury. (bon celui-là, je me suis contentée de suivre les cours dessus, incluant l'adaptation filmique de Truffaut)

Dernière édition le 3 March 2014 à 12:55

Membre depuis le 14 February 2014 — 28 messages

1984 (et cie) c'est une resucée assez réussie mais ça ne vaut pas le texte qui a inspiré Orwell et les autres addeptes de l'anticipation : Nous Autres, de Zamiatine. Encore un russe qui montre aux européens comment écrire, pour changer.
edit : Pour illustrer : Orwell a vu le potentiel sociétal de la tv, Zamiatine a vu le potentiel sociétal des réseaux sociaux.

Dernière édition le 24 March 2014 à 09:43

You know what they call my instrument, right? Musicians I mean.
Membre depuis le 7 June 2010 — 1618 messages

"Nous autres", voilà un titre souvent entendu comme ayant inspiré nombre de mes lectures, qu'elles soient plutôt de mes penchants --Nabokov, Orwell, Huxley-mais-moins-- comme à leurs antipodes -Rand--. Cette dernière et les autres se haïssant joyeusement (en même temps elle haïssait tout), ça me travaille. Ca a été le déclic pour me le faire récupérer en tout cas, je pense le lire sous peu.

En tout cas, question de dystopies totalitaires, ces bolchéviques connaissaient décidément leur sujet. "Le Zéro et l'Infini", de Koestler, voilà un autre maître-ouvrage.

"I'd like to pound that rump like an angry butcher" (Kevin Twine)
Membre depuis le 30 April 2012 — 1370 messages

Désolé du double post, mais je voulais juste dire que j'avais lu Nous Autres, et que c'était effectivement impressionnant, d'une part par l'influence que ça a eue, en particulier sur Huxley, et du fait (je n'ai percuté qu'après) que ça ait été écrit avant Staline (triste anticipation).

"I'd like to pound that rump like an angry butcher" (Kevin Twine)
Membre depuis le 30 April 2012 — 1370 messages

Ma réponse est un peu tardive Kras mais en plus de la précocité de l'écrit, c'est aussi comment il aborde la notion de choix individuel de société et la transparence de l'individu dans une société régie par une entité opaque et plus généralement comment il aborde l'individu dans un un système tout puissant, qui m'avaient vraiment accroché.

Là où des textes comme 1984 en particulier ont un peu vieilli parce qu'on sent la critique d'un régime totalitaire déjà plus ou moins en marche, celui de Zamiatine garde toujours sa fraîcheur surtout grâce au parti-pris narratif de regarder évoluer D-503 qui est le narrateur et dont on peut donc interpréter les actions et les pensées, au lieu regarder le monde par les yeux de Winston Smith dont l'évolution est décrite, nous privant de liberté d'interprétation.

C'est aussi pour ça que je préfère Fahrenheit 451 et dans une moindre mesure Brave New World à 1984.

Pour la défense d'Orwell, le choix d'imposer le récit renforce quand même, un brin artificiellement à mon goût, le sentiment d'oppression à la lecture.

You know what they call my instrument, right? Musicians I mean.
Membre depuis le 7 June 2010 — 1618 messages

Salut! Est-ce que vous lisez des revues littéraires? J'ai des potes qui bossent sur une revue dont le premier numéro va sortir bientôt. Apparemment ça révolutionne pas mal les codes de la littérature et c'est très graphique. Je vous mets le lien du site : https://www.cjldkai.com/

"Je suis sûr qu'un dalek ça suce bien." Kokuzoku
Membre depuis le 12 January 2009 — 1813 messages

Yo !

En traînant hasardeusement sur le forum, j'ai découvert vos propositions d'ouvrages.
Le meilleur des mondes et 1984 étaient passionnants. Merci. :D

Je me permets de conseiller Le Passeur et Uglies (plus enfantin) aux lecteurs.

;)

Membre depuis le 21 April 2016 — 12 messages

[ Pages : 1 2 ]

← Page précédente | Page suivante →