×
Chargement en cours
3615 Monique (OCS) : avant Internet, la saga du Minitel rose
On recommande

3615 Monique (OCS) : avant Internet, la saga du Minitel rose

Publié le 17 déc. 2020
par BetaSeries

1 Commentaire

La nouvelle série OCS Signature nous plonge dans la France des années 80.

La série

Si vous avez aimé : Silicon Valley, Halt & Catch Fire, The Social Network

La critique

Nouvelle création du label OCS Signature, 3615 Monique relate un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaitre : l’essor du Minitel en France. Véritable ancêtre d’internet et des messageries par écrans interposés, le terminal va semer les graines d’une société hyper connectée. Produit emblématique pour toute une génération, véritable fossile technologique pour une autre, son histoire est pourtant digne d’être racontée. Mais plus que sa genèse, c’est l’un de ses détournements qui intéresse ici les deux créateurs de la série Emmanuel Poulain-Arnaud et Armand Robin : la création du premier service de Minitel rose qui va contribuer à la désinhibition sexuelle d’une France en plein tournant politique.

3615 Monique se situe au début des années 80, dans la fac de sciences de Jouy (tiens donc) et suit le parcours de trois étudiants. Stéphanie, ambitieuse et soucieuse de faire ses preuves face à ses parents. Toni, tchatcheur blagueur et dragueur. Et enfin, Simon, le geek timide dans la bande, véritable cerveau de l’équipe. Si tout semble les opposer, leurs chemins vont se croiser après une idée lumineuse de Stéphanie : celle de détourner le Minitel pour en faire le premier service de rencontre en ligne. 3615 Monique se situe dans la tradition des séries d’entrepreneuriat, à l’instar de The Social Network (et notamment sa musique), mais aussi Silicon Valley et surtout Halt and Catch Fire. On les suit gravir les échelons tels les pionniers qu’ils sont et on prend plaisir à découvrir avec eux les prémisses de ce qui nous semble acquis en 2020. Le succès est exponentiel et le trio va faire face à de nombreux obstacles, qu’ils soient techniques, humains ou même éthiques.

La dimension vintage de la série n’est pas qu’un effet de style, puisque le cadre historique de son récit est tout aussi important pour en comprendre les implications. Politiquement, la France va basculer à gauche avec l’élection de François Mitterand et passer progressivement dans un élan de libération sexuelle, servie par la montée en puissance du Minitel rose. En conséquence, 3615 Monique propose une esthétique forcément très inspirée de cette époque et toujours aussi populaire aujourd’hui : format d’image 4/3, grain d’image caractéristique et bande-son electro inspirée des 80s nous plongent dans une époque que beaucoup de cinéastes semblent vouloir revivre.

3615 Monique est avant tout une comédie à l’humour omniprésent qui incorpore ses gags aux découvertes majeures de ses personnages. Une tonalité comique efficace et souvent sous la ceinture, qui insuffle à la série toute la drôlerie des épopées adolescentes comme Le Peril Jeune ou Les Beaux Gosses. On apprécie qu’au-delà de ses inspirations outre-atlantique, la série reste une histoire purement française et évocatrice pour toute une génération, tout en étant un écho retentissant de notre époque contemporaine.

Commentaires

michinobuSan  👍
0 ∙  ∙ Le 20 déc. 2020