×
Chargement en cours
Genera+ion, la plongée au cœur de la génération Z débarque sur Canal+
On recommande

Genera+ion, la plongée au cœur de la génération Z débarque sur Canal+

Publié le 30 sept. 2021
par Aki

Envie de réagir ?

Disponible sur Canal+, la série de 16 épisodes vous plonge au cœur des frasques d’un groupe d’amis.

C’est quoi Genera+ion ?

Genera+ion a été créée par un couple, une fille et son père. Zelda Barnz a eu 19 ans cette année, mais l’idée de la série a germé lorsqu’elle avait 15 ans et en a tout de suite parlé à ses deux pères. Après un stage avec Lena Dunham (Girls) qui est productrice exécutive, forte de son expérience, Zelda a cherché à retranscrire le plus fidèlement possible ce que faire partie de la Gen Z signifiait pour elle. Le résultat : Genera+ion (petit clin d’œil à la communauté LGBTQ+) que HBO Max a acheté, une saison en 16 épisodes pleine de diversité.

De quoi ça parle ?

Au sein d’une communauté conservatrice, un groupe de lycéens explore leur sexualité. Cela met à l’épreuve leurs croyances sur la vie, la morale, l’amour et la famille.

La série brasse énormément de sujets, notamment le mal-être propre à cette génération, et même si la discussion soulève tous les tabous, il est difficile de trouver un véritable sens à la série. On finit quand même par s’attacher à cette bande de farfelu·es qui est tout simplement paumée dans leur vie tout en profitant à fond. Il est assez facile de s’identifier aux personnages qui connaissent leurs premiers émois, mais également gagnent en convictions personnelles.

Le groupe californien est composé de visages plutôt inconnus, mis à part Justice Smith peut-être (The Get Down) qui joue dans un registre différent de ses rôles habituels du côté des jeunes, ou encore Martha Plimpton (The Real O’Neals) du côté des adultes. Ce qui est sûr, c’est que le casting est inclusif tant au niveau des identités que des ethnies.

Difficile pour une série sur le mal adolescent de ne pas être comparée à Euphoria, le hit de HBO avec Zendaya. Même si le décor n’est pas le même, les plans languissants et l’excellente bande-sonore des deux séries ne font que résonner ensemble. Si Euphoria traite de l’adolescence pour au final s’adresser à un public plus mature, Genera+ion cible bien un public plus jeune, du même âge que ses héros. Alors c’est peut-être la raison pour laquelle on débouche sur un résultat moins léché, mais tout aussi passionné.

Dans une ère où le wokisme semble naturel mais toujours difficile à admettre dans un milieu conservateur, Chester, Arianna, Naomi, Riley, Nathan, Delilah, vont partir en quête identitaire et le chemin ne va pas être tout joyeux.

Malheureusement le couperet est tombé sur la série qui ne bénéficiera pas d’une saison 2.

Les 8 premiers épisodes de Genera+ion seront disponibles dès le 30 septembre sur Canal+ à partir de 21h.

Article écrit dans le cadre de notre partenariat avec Canal+.