×
Chargement en cours
Trois héroïnes de dramédies qui galèrent sur Canal
La reco du week-end

Trois héroïnes de dramédies qui galèrent sur Canal

00:00

Publié le 20 mai 2022
par Aki

1 Commentaire

Dans le catalogue Canal je demande une dramédie culte, une confidentielle et une primée à Canneséries.

Pour cette reco du weekend, alors que Marc va bientôt sur Chupacabra pour galérer dans son jeu de télé dans Le flambeau de retour le 23 mai, revenons sur ces dramédies avec des héroïnes qui doivent tout faire pour s’en sortir que ce soit du côté des relations amoureuses ou juste pour survivre.

SMILF

Très sous-estimée, SMILF est une dramédie qui peut faire passer du rire aux larmes. Partez dans la galère de Bridgette, une mère célibataire de milieu modeste qui élève Larry, petit garçon de deux ans. La prestation de Frankie Shaw ne déçoit pas dans cette série qui n’a pas peur de montrer la réalité et de dire les choses. Elle se rapproche énormément de Mom dans le milieu social et les mêmes difficultés qu’elles connaissent, mais aussi Fleabag qui était sortie un peu plus tôt et qui prend le point de vue de la femme féministe presque malgré elle.

Frankie Shaw (vue dans Mr Robot) joue donc dans la série, mais en est aussi la créatrice, scénariste et réalisatrice. Les moments de malaise ne durent jamais trop longtemps pour être affreusement gênants mais juste assez pour attirer l’empathie du spectateur. Ce projet de cœur aura duré 2 saisons et son ton un peu très franc n’aura pas plu à tout le monde.

Weeds

La série culte de 2005 est disponible en intégralité sur myCanal. Weedsétait le penchant comique, précurseur et féminin de Breaking Bad avec Nancy Botwin qui après le décès de son mari se met à faire du trafic de cannabis pour subvenir aux besoins de sa famille. De ses histoires familiales de bourgeoise banlieusarde à ses histoires de trafiquante pour son quartier jusqu’à devenir une activité plus dangereuse, Nancy avait beaucoup à gérer. En huit saisons, on a rigolé, crié, été déçu par des réactions de personnages, on a appris à aimer certains secondaires particulièrement bien écrits, et à en détester d’autres.

https://youtu.be/aimnmPSVy7c

Mary-Louise Parker actrice principale manque un peu sur le petit écran tout de même. La série est devenue culte grâce à sa performance comme lead mais aussi grâce à son ton irrévérencieux avec des personnages plus odieux les uns que les autres qui poursuivent juste une simple réalité : aider sa famille.

Mister 8

La grande lauréate de Cannesséries de cette année était la dramédie finlandaise Mister 8 disponible sur myCanal. Le concept est original : Maria PDG de son entreprise familiale, elle est absorbée par son travail et entretient des relations avec sept hommes différents, un pour chaque jour de la semaine. Evidemment, un huitième dont elle va tomber sous le charme va venir se rajouter et il se pourrait que ce soit le bon, du moins, selon lui. Alors pour diminuer ses rivaux et pour moins à avoir partager la semaine, il va recourir à des moyens plus abrupts.

Une esthétique singulière en noir et blanc confère une dimension différente à la série qui commence avec un concept comique pour continuer presque dans une ambiance de policier noir qui frôle le thriller. Le polyamour est abordé sous diverses facettes, ce qui est finalement une originalité en soi car à part You, Me, Her, peu de séries avaient sérieusement analysé le sujet.

N’hésitez pas à lancer ces séries du catalogue de myCanal.

Retrouvez La reco du week-end en podcast :
   

Commentaires

FordPrefect  Bonjour, pourriez vous mettre les partenariats en haut de l'article ? Merci
0 ∙  ∙ Le 14 juin 2022

Vous ne savez pas quoi regarder ? Je peux vous recomma

mascotte

BetaSeries La Radio

img_podcast
La Reco du Week-End
Trois héroïnes de dramédies qui galèrent sur Canal
00:00
Créer un compte

Créez un compte BetaSeries gratuitement et en quelques minutes recevez des recommandations de séries à regarder sur toutes vos plateformes préférées.

Betaseries sur mobile

Séries associées