×
Chargement en cours
Olivia Colman dans The Crown, saison 3 : un changement d’actrice réussi ou pas ?
On recommande

Olivia Colman dans The Crown, saison 3 : un changement d’actrice réussi ou pas ?

Publié le 27 nov. 2019
par William Réjault

Envie de réagir ?

La plus chère de toutes les séries se paye un lifting de taille. Risqué…

Déjà la saison 3 de The Crown, sur Netflix, la Royale Série consacrée à la vie d’Elizabeth II, la souveraine du trône Britannique régnant depuis 1953. Vous pensiez bien la connaître ? La presse people se nourrissant des frasques de ses enfants, petits-enfants, belles-filles, etc. depuis l’invention du ragot, cela pourrait être vu et revu, mais non, la série nous épate épisode après épisode, quitte à broder quelque peu sur la réalité. Quel pari, pour Netflix, de vouloir raconter une histoire réelle, sur un personnage toujours en vie, qui ne s’exprime (presque) jamais officiellement et qui ne commente jamais en public les faits et les drames. Never explain, never complain !

Renvoyer tout le casting ? Yes, Madam !

Il fallait oser, tout de même, renvoyer l’intégralité d’un casting entre deux saisons, et passer d’une quasi-inconnue de 35 ans (Claire Foy) à une star oscarisée de 45 ans, Olivia Colman, pour le rôle principal. Si les séries ont parfois besoin de faire oublier un personnage principal, suite à son décès ou à une maladie, elles rechignent à le remplacer. Le public pourrait fuir…et le fait, souvent, déçu d’un passage de relais qu’on lui impose (Jean-Pierre, le mari de Samantha, dans Ma Sorcière Bien Aimée, par exemple) et qui le dérange.

Dans le match imaginaire opposant Claire Foy à Olivia Colman, j’ai essayé de compter les points pour comprendre si ce changement de rôle était bénéfique ou pas à la série.

Première impression : c’est bien évidemment un choc que de voir arriver Olivia Colman dans le premier épisode de la saison 3. La scène où elle se regarde « jeune » en commentant le temps qui passe avec ironie est d’ailleurs devenue le teaser de la série. Il faut plus d’un bon épisode et demi pour faire oublier Claire Foy et quelques autres rôles phares du casting précédent comme Vanessa Kirby (Margaret). Avantage Claire Foy.

Look : Les deux actrices ne se ressemblent absolument pas mais incarnent chacune avec majesté (sic) le rôle. Claire Foy, en reine hésitante, marquait les esprits mais Olivia Colman, en retenue, en gravité, plus amère livre une interprétation in fine plus imposante sur toute la saison 3. Avantage Olivia Colman.

Jeu d’actrice : Impossible de comparer les deux actrices car chacune joue une partition différente, la reine de 1954 n’ayant rien à voir avec celle de 1965. Si Claire Foy provoque bien plus d’empathie, Olivia Colman n’est pas en reste et je me suis pris à l’aimer un peu plus, d’épisode en épisode. Egalité pour les deux actrices.

Alchimie avec les autres acteurs : J’ai trouvé le casting des deux premières saisons bien plus agréable que celui de la 3ème. A l’exception près d’une Helena Bonham Carter anthologique en Margaret, jouant à merveille le contraste avec sa soeur (ce n’est pas bien compliqué…), impossible de ne pas penser parfois à une Bellatrix Lestrange qui se serait égarée par erreur à Buckingham. Je trouve le reste du casting moins homogène, moins marquant. Olivia Colman semble parfois un peu seule dans son rôle et dans sa cour…Avantage Claire Foy.

Impression globale en finissant la saison : Un poil en dessous de la saison 2 qui était déjà un poil en dessous de la saison 1, la saison 3 de The Crown demeure ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle, en écriture, en jeu d’acteurs et en budget splendidement dépensé à l’écran. Le choix de changer d’actrice principale est payant puisqu’en fin de saison, il m’a semblé qu’Olivia Colman avait toujours été là. Au final, ce qui me gênait un peu en démarrant la série cette année, c’était de constater que le temps passe et que les choses que j’aimais ne sont pas éternelles. La finitude, voilà ce qu’Olivia Colman arrive à incarner à merveille. Que demande le peuple ? (de la brioche…) : oui, ce passage de relais n’est pas parfait, oui, il se fait dans l’inconfort sur le premier tiers de la saison mais oui, il s’avère payant pour le spectateur fidèle.

Olivia est Elizabeth, désormais. All hail to the Queen !

Commentaires

PascalBrocard  Je n'ai pas regardé la saison 3 déçu extrêmement déçu tu changement de l'actrice principale que j'ai adoré dans la saison 1 et 2 je me faisais une joie de regarder la saison 3 au premier épisode je me suis dit non impossible de regarder la saison 3 avec une nouvelle actrice quand on regarde une série il est souvent où on s'attache au acteurs et actrices vraiment c'est dommage pourquoi cette politique de faire un changement radical d'acteur je ne comprends pas bref ils ont perdu un adepte de la série
0 ∙  ∙ Le 29 juin 2020
JMB  Rester bloquer sur un changement de casting - auquel on se fait in fine sans problème - est assez ridicule à mon avis, car on passe à côté d'une série qui garde toutes ses autres qualités quant à la réalisation, les décors, les costumes et l'histoire vue à travers le petit bout de la lorgnette. C'est tout de même ce qui se fait de mieux dans le genre à l'heure actuelle. J'adore Claire Foy et son jeu, mais Olivia Colman propose également une prestation de tout premier ordre. Les comparer n'a aucun sens et aucun intérêt. Faire évoluer la Reine en la vieillissant - ce qui est tout à fait logique - est un choix audacieux mais payant, en ce qui me concerne.
0 ∙  ∙ Le 13 août 2020
Hamato  Je ne lis jamais les actus sur le site. Pour x raison cet article est intervenu dans mon mail hebdomadaire et j’ai vu le nom de Colman apparaitre. Comme je viens de la revoir dans un épisode de Doctor Who j’ai ouvert.
J’ai ouvert et j’ai lu. Je ne connais pas l’auteur (vu que je ne lis jamais cette partie du site) mais que je suis déçu de la qualité de l’article. Deux petites choses qui peuvent paraître insignifiantes et qui selon ce que je pense savoir me font penser que l’article est finalement mauvais, à cause de 2 points principalement. Mais à peu près tous les paragraphes ont un problème de fond je trouve.

Déjà l’utilisation du (sic). Il est utilisé parce que ça fait bien ? Car normalement on l’utilise pour rapporter les propos cités et on fait remarquer que le problème de lecture n’est pas une mauvais retranscription mais bel et bien le propos original. Or on n’est pas dans une citation. Donc je trouve ça mal venu d’utiliser des choses pour faire bien. Ou alors je me trompe totalement et je propose mes excuses.
Ensuite le paragraphe sur l’ambiance et homogénéité entre les acteurs. Je ne vois pas en quoi des personnages ou des acteurs, qui s’entendent plus ou moins bien, ont une histoire plus ou moins bien écrite. Ou que l’alchimie globale soit un résultat d’une actrice. C’est la faute des scénaristes, du metteur en scène, du réalisateur, de la direction artistique ... mais favoriser un acteur pour le reste de l’œuvre dont il n’est qu’un pion...

Heureusement que le bien que j’en ai entendu provient du bouche à oreille de connaissances. Sinon j’aurais perdu la motivation à regarder la série à me demander si la série est vraiment de haut vol ou si faible qu’on s’attarde sur des points bancals comme ça et un article qui ne va pas au bout des choses.
0 ∙  ∙ Le 22 nov. 2020