×
Chargement en cours
5 séries qui nous ont déçus en 2019 (critique)
On recommande

5 séries qui nous ont déçus en 2019 (critique)

Publié le 9 déc. 2019
par William Réjault

Envie de réagir ?

Top 5 des séries les plus décevantes de 2019, garanti sans spoiler !

C’est la fin de l’année, c’est le traditionnel moment où on fait les comptes autour nos séries cultes, on reprend les petites notes des douze derniers mois, on comptabilise les audiences, on relit les critiques écrites et on décide de faire des tableaux avec les meilleures, les moins bonnes et…ceux qui nous ont un peu déçu mais qu’on aime toujours malgré tout. Article garanti sans spoilers.

1 – The Walking Dead (saison 10)

Comme ils disent sur Facebook, « c’est compliqué« . La série, tant aimée, dévorée pendant tant de saisons, n’est plus que l’ombre d’elle-même. Acteurs stars ayant quitté la série ou en voie de le faire, showrunner perdue dans les méandres d’une action éclatée sur plusieurs lieux (bien malin celui qui s’y retrouve encore), tunnels de dialogues pseudo-philosophiques et scènes d’actions ne faisant plus guère frémir : le compte n’y est plus. Je regarde par habitude. Nous nous sommes tant aimés, #TWD, mais là, franchement, ça sent la fin et vous n’allez pas disparaître en feu d’artifice mais en pétard mouillé.

2 – The Deuce (saison 3)

C’est sur une saison en demi-teinte et des controverses choquantes autour de James Franco que se termine la troisième saison de The Deuce, une série qui promettait beaucoup au démarrage, s’est bonifiée en deuxième saison (malgré quelques longueurs…) et s’est mollement étirée en saison 3, avant de se débarrasser plus ou moins finement de pas mal des personnages. Lori Madison, Candy Renee resteront à jamais dans nos mémoires comme les deux rôles féminins ultra-forts de ce dernier tour de piste. Mais, au final, The Deuce n’est pas aussi parfait qu’il aurait pu être.

3 – Game Of Thrones (saison 8)

Trop d’attente tue l’attente : comment être à la hauteur et conclure la série la plus populaire et la plus commentée de ces 10 (20 ?) dernières années ? Impossible. Les fans redoutaient une fin qui n’appartiendra peut-être qu’à la série (si tant est que le livre sorte un jour…) et assistèrent à un dernier épisode qui les laissa sur le côté de la route. La personne qui prend place sur le trône n’est pas celle qui le méritait le plus ou celle que les fans attendaient. Pas mal de longueurs, aussi, dans les épisodes. Mais, surtout, difficile de ne pas décevoir quand on atteint un tel niveau de hype. Un peu, toutes proportions gardées, comme les Sopranos ou Lost. Il faut savoir dire adieu en beauté. C’est compliqué de contenter tout le monde.

4 – 13 Reasons Why (saison 3)

Ou comment maltraiter une série (toujours très populaire, dont la saison 4 a été annoncée…) qui partait d’un fort postulat initial, totalement renié dans cette troisième saison. C’est « too much » : le violeur de la saison 2 est en voie de rédemption, du moins pour les scénaristes, la série s’étire en longueur et part dans des directions bien moins intéressantes. Stupeur du grand public qui voit The OA annulé en plein vol et apprend que 13 Reasons Why sera rallongée d’une saison de plus. Mais pour y dire quoi ?

5 – The I-land (saison 1)

Avons-nous vraiment besoin de développer ? Comment passer autant à côté d’un sujet pareil ? Le plantage industriel de la rentrée. On a quand même regardé jusqu’au bout pour voir si – on ne sait jamais – ça allait bien finir, peut-être sur un twist hyper bien emmené. Réponse : non. A oublier !