×
Chargement en cours
Ce que nous réserve le marché de la SVoD en 2020
Plateformes

Ce que nous réserve le marché de la SVoD en 2020

Publié le 9 janv. 2020
par Hugo Clery

Envie de réagir ?

Petit d’horizon de ce qui attend le marché du streaming cette année.

On en parle depuis maintenant un an : la guerre des plateformes aura bien lieu. Au lieu de laisser l’offre de contenu se concentrer dans quelques services comme Netflix ou Amazon, les studios et distributeurs ont décidé de contre-attaquer. Chacun y va désormais de son annonce aux États-Unis. Vous voulez regarder Grey’s Anatomy ou Friends outre-Atlantique ? Il faudra souscrire à HBO Max. Un petit revisionnage de The Office ? Il faudra s’abonner au futur service de NBC Universal, Peacock. Et même si pour l’instant la France est épargnée, la tendance va vers une plus grande segmentation des offres.

Le cord-cutting, qui consistait à se désabonner du câble pour souscrire aux plateformes de streaming, n’aura bientôt plus de sens financièrement. En France, l’offre sera encore plus garnie en 2020, avec l’arrivée du géant Disney+ et le développement de services lancés à la fin de l’année dernière comme Apple TV+. Mais il faudra aussi compter sur des services plus petits, se positionnant comme des compléments aux mastodontes américains.

Les services qui se lancent en 2020

Disney+

Difficile de passer à côté du rouleau compresseur Disney en 2019. À côté d’une année record au box-office cinéma, la société a aussi lancé Disney+, son service de streaming. Sur le papier, c’est prometteur : l’intégrale des contenus Disney, Pixar, Marvel et Lucasfilm auxquels s’ajoutent des séries originales dans chacun de ces univers. The Mandalorian a notamment fait office de platform seller en devenant la série la plus regardée du monde.

Le service n’a pas échappé à une petite polémique la semaine dernière avec la disparition de certains titres de son catalogue, conséquence d’accords de licence passés auparavant avec d’autres chaînes. En France, Disney+ sera notamment disponible via le bouquet Canal+, mais aussi séparément. Lancement prévu le 31 mars 2020.

Salto

Depuis son annonce en été 2019, Salto s’est fait très discret. La réponse de TF1, France Télévisions et M6 à Netflix se précise en ce début d’année via un article de Challenge. Le service sera disponible à l’automne 2020 et fera la part belle aux productions françaises récentes. Les films et séries seront catégorisés manuellement en cycles dans un vrai effort de curation qu’on associerait davantage à La Cinetek et UniversCine plutôt qu’à un Netflix.

Salto s’appuiera sur des équipes éditoriales et influenceurs pour mettre en avant les contenus selon l’actualité. Il y aura un véritable effort d’acquisition de contenus originaux exclusifs à la plateforme pendant au moins 3 ans. À voir maintenant sur le public français sera au rendez-vous. La communication est en tout cas lancée pour Salto qui devrait faire l’actualité lors de la rentrée 2020.

Quibi

Jusqu’à hier, le nom du compte Twitter de Quibi était « WTFisQuibi », résumant un sentiment globalement partagé par le public et les professionnels. Ce nouveau service lancé par un vétéran de Disney (Jeffrey Katzenberg) et une ancienne présidente de HP et eBay (Meg Whitman) s’est officiellement dévoilé hier au salon du CES. Alors, en quoi consiste cette nouvelle plateforme qui a déjà levé 1 milliard de dollars et qui attire les plus grands noms d’Hollywood ? C’est un service de streaming payant uniquement sur mobile qui proposera des programmes courts (cinéma, séries, documentaires) à consommer en petits chapitres. L’application tirera parti du changement d’orientation entre horizontal et vertical pour proposer des expériences plus immersives.

Steven Spielberg, Guillermi del Toro, Sam Raimi ou encore les frères Russo on déjà signé avec le service pour de futurs programmes inédits. On sait déjà que Justin Roiland, cocréateur de Rick & Morty, a lui aussi un projet de série pour cette année sur le service. Quibi n’est prévu pour l’instant qu’en Amérique du Nord pour une sortie le 6 avril prochain, mais il y a fort à parier qu’un déploiement européen est d’ores et déjà dans les cartons.

ShadowZ

Cocorico, voici ShadowZ. Les amateurs de cinéma de genre peuvent se réjouir puisqu’une plateforme dédiée au fantastique, au thriller et à l’horreur. Suite à une campagne Ulule qui a dépassé les attentes (plus de 36 000€ récoltés pour un objectif de 10 000€), la sortie de ShadowZ est prévue pour ce début d’année. L’équipe en charge du projet chez VOD Factory espère attirer atteindre les 10 000 abonnés à son lancement en se positionnant comme un complément bon marché (4,99€ par mois) aux autres plateformes leaders.

Les services qui devront faire leurs preuves en 2020

En 2020, il faudra aussi surveiller ces services qui se sont lancés l’année dernière, mais qui doivent encore convaincre. On pense notamment à StarzPlay qui s’est lancé en novembre dernier. Nous avions déploré un catalogue un peu trop light à sa sortie, mais qui s’étoffera avec le temps. Depuis ont été ajoutées Ramy, la série Hulu qui a vu son acteur primé aux Golden Globes, ainsi que The Capture, la dernière série BBC dans la lignée de Bodyguard. Et malgré la présence de quelques séries de qualité (Boss, The Act, Now Apocalypse), il faudra à StarzPlay de meilleurs produits d’appels pour convaincre le public français.

L’autre nouvel entrant sur le marché en 2019, c’était Adult Swim. Après l’énorme succès de Rick & Morty en France sur Netflix, il était logique de voir la chaîne arriver chez nous. Lors de son lancement, elle était disponible sur la chaîne de dessins animés Toonami, avec un créneau de diffusion de 23h à 2h le soir. Ses programmes sont aussi disponibles en OTT via l’application Molotov, monnayant un abonnement de 2,99€ par mois. Rick & Morty a bien sûr été la tête de gondole du service avec notamment la diffusion exclusive de la saison 4.

Mais la présence de programmes comme Final Space ou encore Primal sont aussi des arguments pour un service qui s’adresse aux jeunes adultes en quête de contenus décalés. La chaîne a annoncé l’intégration de ses programmes en SVOD dans le bouquet Canal+ Séries. Une très bonne nouvelle donc mais qui pose la question de sa place dans le marché : arrivera-t-elle à vivre indépendamment des offres groupées ?

Les services qui se refont une santé en 2020

Enfin, évoquons les plateformes qui vont profiter de cette année pour se refaire une santé. On pense à UniversCine, le service qui sortira ce mois-ci une toute nouvelle version de son offre qui vise à réunir les catalogues VOD et SVOD sous la même enseigne. Ici encore, UniversCine se place comme une plateforme complémentaire pour les cinéphiles exigeants. Ce qui est aussi le cas du français FilmoTV qui compte doubler son catalogue de films disponibles, passant ainsi de 700 à 1500 d’ici fin 2020.

Mais sur ce créneau, La Cinetek a déjà un coup d’avance avec de grands films sélectionnés par des réalisateurs du monde entier. Et pour cause, la plateforme a été lancée en 2015 par l’association La Cinémathèque des Réalisateurs, dont UniversCiné est d’ailleurs membre (tout se rejoint). La Cinetek a le support de bon nombre d’organismes et médias culturels et propose des sélections clairement cinéphiles. Si nous en parlons ici, c’est bien parce que la plateforme a annoncé une refonte ainsi qu’une application pour le mois prochain.

Quand on vous dit que tout monde passe à la vitesse supérieure en 2020, ce n’est pas une figure de style.

Créer un compte

Créez un compte BetaSeries gratuitement et en quelques minutes recevez des recommandations de séries à regarder sur toutes vos plateformes préférées.

Commentaires

srf  Malotov
0 ∙  ∙ Le 23 déc. 2021

Vous ne savez pas

mascotte
Créer un compte

Créez un compte BetaSeries gratuitement et en quelques minutes recevez des recommandations de séries à regarder sur toutes vos plateformes préférées.

Betaseries sur mobile

Séries associées

This page is available in your language: Switch to English