×
Chargement en cours
Peut-on apprécier Star Trek Picard sans avoir regardé Star Trek ?
On recommande

Peut-on apprécier Star Trek Picard sans avoir regardé Star Trek ?

Publié le 24 janv. 2020
par Hugo Clery

5 Commentaires

La question se pose, mais on a une bonne nouvelle.

Vous devez sûrement avoir déjà entendu parler du syndrome de l’imposteur. Ce sentiment de doute exacerbé qui peut vous freiner dans toutes vos initiatives, vous laissant penser que vous allez être démasqué dans votre propre supercherie. C’est exactement ce qui allait se passer ici. J’allais écrire sur Star Trek Picard en n’ayant regardé aucune des séries originales. On allait me percer à jour, c’est certain. Alors, autant y aller frontalement : oui, je n’ai vu aucun épisode de Star Trek. Bien sûr, j’ai de nombreuses images en tête, comme beaucoup de gens : les uniformes, Spock, l’USS Enterprise, le capitaine Picard et ses nombreux mèmes. Et puis comme beaucoup, j’ai vu les films les plus récents de J.J. Abrams, qui m’ont introduit un peu plus à cet univers. Mais voilà, je ne suis pas trekkie. J’aurais aimé l’être, être capable d’en débattre, comme ceux qui feignent connaitre Twin Peaks pour briller dans les dîners mondains. Mais cela ferait de moi une bien triste personne.

Alors quand Star Trek Picard a été annoncé en 2018, j’étais enthousiaste de revoir Patrick Stewart dans une série. Mais cela s’arrêtait là. Pas moyen de savoir de quoi il en retournait. Et pourtant chez les fans, les théories fusaient. La série se déroule dans un embranchement des timelines qui mélangent le canon de la série et les évènements de certains films. Est-il nécessaire d’avoir un cours accéléré sur Star Trek pour se lancer dans ce pilote ? La réponse sera la même que pour Watchmen et son comic book : vous pouvez vous en passer, mais c’est quand même fortement conseillé. Car il est maintenant clair à la vision de ce pilote que Star Trek Picard reste dans l’ombre de The Next Generation.

Attention, chien hyper gentil

L’ex-commandant Jean-Luc Picard profite d’une belle retraite à taux plein dans des vignobles français, après une carrière rondement menée au sein de Starfleet. Très vite, on se rend compte qu’il est poursuivi par ses démons, un deuil profond mêlé d’une certaine culpabilité issue de ses aventures passées. Première bonne nouvelle : la série prend quand même le temps de reposer les bases, afin de ne pas perdre un nouveau public tenté de prendre le train en marche.

On comprend vite la psychologie du personnage du Picard, ou en tout cas le principal pour nous faire apprécier cette nouvelle histoire. On a affaire à quelqu’un de profondément humaniste, humble quant à ses exploits et dans une posture généreuse envers son prochain. C’est rafraîchissant et rejoint notamment les principaux compliments qui sont faits sur la franchise : une fable qui traite la science-fiction comme un moyen de refléter la société et les rapports humains sous tous les angles. Patrick Stewart et Michelle Hurd nous en parlaient d’ailleurs plus en détail lors de notre interview sur BetaSeries la radio.

Car on s’en doute forcément, cette retraite sera de courte durée en raison de l’irruption du personnage de Dahj, jeune fille énigmatique qui semble être la clé d’un mystère bien plus important. On évite ici une ficelle narrative éculée : Picard reçoit un appel à l’aventure, mais ne le refuse pas avant de finalement l’accepter, car c’est bien son passé qui ne le fera pas hésiter une seule seconde. On a comme lui envie d’en savoir plus sur les premières pièces du puzzle qui se présentent à nous.

Quand le passé rattrape Jean-Luc Picard

Notre seul regret, le côté résolument action que prend ce pilote, qui semble détonner grandement avec le reste. C’est peut-être désormais l’apanage des séries SF modernes, mais on ne peut s’empêcher de mettre de côté ces scènes de combat à la Jason Bourne.

Ce premier épisode est donc une bonne surprise pour quelqu’un qui n’a jamais regardé Star Trek. Il a bien sûr des questions qui restent en suspend, des personnages et évènements qui pourront ne rien vous évoquer et l’image de fin de cet épisode qui est lourde de ce sens pour le reste de la saison.

Si cela vous a donné envie d’en savoir plus, vous avez le choix de rattraper les 178 épisodes de Star Trek The Next Generation, ou bien d’en regarder une petite dizaine, comme le conseillent nos confrères de Numerama. De quoi réviser avant la suite, sachant que la série a d’ores-et-déjà été renouvelée pour deux saisons supplémentaires.

Star Trek Picard est diffusée en France sur Amazon Prime Video.

Commentaires

One3  J'ai bien aimé, à part les séquences de combat façon Black Widow …
0 ∙  ∙ Le 26 janv. 2020
hitscan Modérateur @One3 C'est exactement ce qui m'a dérangé aussi... C'est vrai qu'on est carrément dans Black Widow tu as raison !
0 ∙  ∙ Le 27 janv. 2020
Maxime Le Créateur 👍
0 ∙  ∙ Le 28 janv. 2020
kevin.waag  👍
0 ∙  ∙ Le 9 mars 2020
kevin.waag  absolument! j'étais déjà a fond dans star trek discovery. La dernière trilogie. Cette nouvelle série est également super, avec un rythme entraînant. Une histoire général intrigant ainsi qu'un passé tout aussi passionnant.
0 ∙  ∙ Le 9 mars 2020