Avec The Irishman, Netflix se paye son Martin Scorsese

Désormais on le sait, Netflix ne s’attaque plus seulement aux séries TV, mais également aux films. Et c’est un gros coup que fait la plateforme en mettant en ligne ce mercredi 27 novembre The Irishman, le nouveau film de Martin Scorsese, avec Al Pacino et Robert de Niro.

Un film mafieux ambitieux

Le moins que l’on puisse dire c’est que The Irishman est une production ambitieuse. En plus de son casting exceptionnel, le film dure 3h30, il a été tourné dans 117 lieux différents, tout ça avec un budget de 160 millions de dollars.

Frank Sheeran, un tueur à gages se souvient de son implication dans l’assassinat de Jimmy Hoffa. Il évoque des secrets qui remontent à l’époque où il était l’homme de confiance d’un clan mafieux.

© Netlfix

Martin Scorsese n’en n’est pas à son premier film sur la Mafia, loin s’en faut. Il a déjà connu le succès avec Mean Streets, Casino, ou encore Les Affranchis. En quelque sorte, la boucle est bouclée avec The Irishman qui est surement sa plus grosse production, et qui récolte des critiques dithyrambiques un peu partout dans le monde malgré la durée du film.

Une grande partie de ce budget faramineux est partie dans les effets spéciaux accordés pour le rajeunissement des acteurs, qui ont de nombreuses scènes dans le passé. Robert De Niro a refusé de se soumettre au procédé habituel de rajeunissement, voulant jouer “normalement”. La société d’effets spéciaux, Industrial Light & Magic, a du donc utiliser un nouveau procédé numérique comme expliqué ici. Un résultat époustouflant seulement grâce aux caméras. Chapeau !

Netflix se fait sa place dans le milieu cinématographique

Netflix a donc sorti l’artillerie lourde. Si ce n’était pas le premier choix de Scorsese de diffuser son film sur la plateforme, Netflix en revanche se fait sa place dans le milieu du cinéma tout en gardant son mode de diffusion. Les films sortis sur les plateformes de streaming font toujours débats, doivent-ils être ou non éligibles pour des prix ? Mais ce qui est sûr c’est que The Irishman est un bon candidat aux Oscars, et Netflix le sait très bien. C’est pourquoi le film est tout de même sorti dans quelques salles de cinéma américaines et britanniques. En France, The Irishman est exclusivement disponible sur Netflix.

© Netflix

Mais ce n’est pas tout ! Netflix continue son chemin dans l’univers du cinéma en rejoignant les plus grands de l’industrie cinématographique américaine au sein de la Motion Picture Association of America. La plateforme de SVOD a également acheté le “Paris Theater“, un petit cinéma indépendant New-Yorkais, comprenant une seule salle de projection. Cette acquisition permettra dorénavant à la plateforme de diffuser ses propres films sur grand écran et donc être éligible pour certaines récompenses. Le premier film projeté sera Marriage Story avec Scarlett Johansson et Adam Driver.

De grands noms pour les plateformes de SVOD

Avec Amazon qui s’est offert Woody Allen pour 4 films, avant de casser le contrat, Netflix qui se paye Scorsese (et l’addition n’a pas du être légère !) puis Alfonso Cuaron (Roma), on nous annonce l’arrivée de Michael Bay, toujours sur Netflix, avec en guests Ryan Reynolds et Mélanie Laurent, le 13 décembre pour 6 Underground. Et si, devant nos yeux, tout un pan de l’industrie – ou en tout cas la manière dont on produit des films – était en train de changer ou de s’écrouler ? Spectaculaire coup de poker, entamé avec Okja en 2017 et le scandale qui s’ensuivit.

Les années qui viennent vont être passionnantes pour les fans de séries / films / grands réalisateurs qui aiment regarder des écrans / toiles / télévisions ! Et c’est un Monsieur de 77 ans et d’1m63 qui fait parler de lui partout dans le monde cette semaine et mène le débat. Longue vie, Marty !

Ce que la communauté en pense

“Très mais alors très bon film sur la mafia avec un casting hors pair et un scénario des plus alléchant vu le thème abordé et la façon dont c’est mis en scène. 3h30 qui passent sans soucis.”

“C’est une masterclass. 3h30 qui sont passés à une vitesse folle.”

“De Niro, Pacino, Pesci et Keitel réunis surement pour la dernière fois, que du bonheur… Dans un grand film de Monsieur Scorsese.”

%d blogueurs aiment cette page :