×
Loading in progress

Doctor Who (2005) - Sujet Général

[ Pages : 1 2 3 4 5 6 7 ... 74 ]

← Page précédente | Page suivante →

Y a un musée DW à Londres?? OMG

You look Time Lord!
Membre depuis le 17 September 2011 — 508 messages

Une exposition : Doctor Who Experience.

I'm the Doctor, I'm a Time Lord.
Membre depuis le 22 April 2010 — 73 messages

Doctor Who je suis fan, addict, atteinte,...
si je vois un truc qui ressemble à une grosse boite bleu mon coeur fais des bonds partout
les hommes avec un grand imper me font un effet très ... étrange :D
Les noeud pap' me donnent une furieuse envie de grimper sur la table et de crier (...something spoiler...) très fort au cas où ça pourrait marcher
... River ... aaahhhh she drive me crazy. Je perds des fusibles chaque fois qu'elle ouvre la bouche et ça fait un record de fusibles cramé depuis 3 ou 4 ans
Quant à tous les autres autant abrégé par ...brilliant!

Bon en résumé c'est la série dont je peux parler pendant des heures et des jours. Mais pourtant c'est totalement inintelligible pour un non-initié, c'est le meilleur moyen de passer pour un(e) dingue.

De gros bémols sur les deux dernières saisons qui m'ont déplus à cause de certains aspects mais pas grave je ne pense pas qu'ils persisteront dans ce sens. Quand aux classic, vive les wiki et les montage fan'art sur youtube. Un jour viendra ou les sous titres apparaîtront...


Padmee a écrit :

Détestant tout ce qui est SF depuis 23 ans environ, j'étais plutôt dubitative...
Preuve que la qualité a primé (et que les goûts changent)... Je suis folle de cette série.

DW pour moi c'est quand même du pur style SF voir un mix de référence SF, ta phrase attise ma curiosité. Je trouve ton contraste très intéressant et j'aimerais beaucoup que tu développes ce que tu détestes si profondément dans la SF, sans que tu ne gerbes devant DW.
(ma question est vraiment sincère même si ton pseudo me laisse perplexe)

Des indésirables se sont glissé dans ma liste d'amis donc OPERATION PURGE
Membre depuis le 11 November 2010 — 81 messages

morgannelle a écrit :
Padmee a écrit :

Détestant tout ce qui est SF depuis 23 ans environ, j'étais plutôt dubitative...
Preuve que la qualité a primé (et que les goûts changent)... Je suis folle de cette série.

DW pour moi c'est quand même du pur style SF voir un mix de référence SF, ta phrase attise ma curiosité. Je trouve ton contraste très intéressant et j'aimerais beaucoup que tu développes ce que tu détestes si profondément dans la SF, sans que tu ne gerbes devant DW.
(ma question est vraiment sincère même si ton pseudo me laisse perplexe)

Perso, je n'aime vraiment pas les séries de SF. Pourtant j'adore Doctor Who. La série est plus que de la SF pur, il y a un mythologie fantastique derrière, une côté humain et beaucoup d'humour.

I'm the Doctor, I'm a Time Lord.
Membre depuis le 22 April 2010 — 73 messages

DoctorWho a écrit :
Une exposition : Doctor Who Experience.

Jusqu'au 22 février apparemment. (comment trouver une raison pour aller à Londres d'ici là?)

Ce que j'aime dans aussi beaucoup dans DW, c'est toutes ces petites phrases cultes qui rendent l'expérience encore plus sympathique.

You look Time Lord!
Membre depuis le 17 September 2011 — 508 messages

Bananes are good
Beans are evil. Bad, bad beans.
Allons-y, Alonso !
I'm sorry, I'm so so sorry (ou comment résumé Ten)
Bite Me Alien Boy (quoi je me tromp de série?)
Bow Tie are Cool.
Geronimo/Fantastic/Brillant
Don't Blink !
The Angels have the phonebox.
Spoilers.
Etc, etc.

I'm the Doctor, I'm a Time Lord.
Membre depuis le 22 April 2010 — 73 messages

Je rajouterai:
11:
Fezes are cool.
Come along Pond(s)
10:
Le fameux "Oh Yes"
Molto Bene
9:
Fantastic!

Et autres:
It's bigger on the inside
Hello sweetie
Exterminate!

You look Time Lord!
Membre depuis le 17 September 2011 — 508 messages

Doctor Who, la meilleure série qui puisse exister ! J'en parle H24, mes amis n'en peuvent plus ! J'ai quand même réussi à en convertir deux ou trois.

J'avoue que j'ai quand même eu un peu de mal au passage de Matt Smith (le pauvre il s'en prend plein la figure à chaque fois) même si je l'aime beaucoup, il est drôle et j'aime sa façon de jouer. Mais David c'est David et l'ère Tennant me manquera toujours. Quant à Christopher Eccleston, les gens ont tendance à un peu l'oublier. Il n'a peut-être fait qu'une seule saison, mais moi je l'ai trouvé Fantastic.
Ma compagne préférée est sans hésiter Donna, elle est excellente, qu'est-ce que j'ai pu rire avec elle, tout comme avec le couple Pond d'ailleurs !
Mes épisodes préférés à ce jour hm... j'en ai beaucoup. On va faire dans l'ordre : The Empty Child/The Doctor Dances; Doomsday (un des épisodes où j'ai le plus pleuré); The Shakespeare Code; 42; Blink (Je connais la réplique de Ten par coeur, vous savez "Don't Blink, don't even blink etc..." ) ; Utopia/The Sound of Drums/Last of The Timelord; Partners in Crime; The Unicorn and the Wasp; Silence in the Library/Forest of the Dead; Midnight; The End Of Time part 1&2 (J'ai failli me noyer tellement j'ai pleuré, mais je ne pense pas être la seule); Amy's Choice; Vincent and The Doctor; The Lodger et enfin The Curse of The Black Spot.

Moi aussi je veux un sonic screwdriver ! (celui d'Eleven, il a la classe) Et des t-shirts aussi, mais je sais pas où en trouver..

Quelqu'un est allé à la DW Experience ? J'aimerai beaucoup y aller, mais un voyage à Londres c'est pas gratuit...

Dernière édition le 26 October 2011 à 16:18

This is my design.
Membre depuis le 24 October 2011 — 615 messages

42 ? Je déteste cette épisode *_*. Un des pires avec Daleks in Manathan :D

I'm the Doctor, I'm a Time Lord.
Membre depuis le 22 April 2010 — 73 messages

Morwen a écrit :

Moi aussi je veux un sonic screwdriver ! (celui d'Eleven, il a la classe) Et des t-shirts aussi, mais je sais pas où en trouver..

http://www.thinkgeek.com/geektoys/collectibles/d7d8/ :D

Dernière édition le 26 October 2011 à 20:21

Nothing suits me like a suit.
Membre depuis le 22 January 2010 — 65 messages

Dalek ! Dalek ! Dalek !

Membre depuis le 26 October 2011 — 25 messages

J'ai un sonic, un nœud pap' rouge et un Stetson xD.

Comme tout le monde ici, et c'est également le cas pour ceux à qui j'ai fait découvrir par la suite, je n'en suis pas revenu d'avoir vécu jusque là sans connaître la série. J'ai englouti les cinq saisons de la version 2005 (plus tout Torchwood) en deux mois tout pile l'année dernière, d'Août à Octobre, et suivi cette fabuleuse saison 6 en live cette année.

J'adore Nine, Ten et Eleven également, j'ai essayé un nombre incroyable de fois de les comparer, mais impossible, chacun apporte quelque chose d'énorme au personnage.

J'ai regardé deux ou trois épisodes de la série classique : le mythique tout premier épisode, City of Death, toutes les scènes de régénération, et après, ce sont des bouts en vrac. Mes épisodes préférés (SPOILERS POUR TOUTE LA SUITE) :

1. The Girl in the Fireplace : Du Moffat sublime, tout y est.
2. Blink : Pas besoin de commenter je pense.
3. Silence in the Library/Forest of the Dead : Sublime double-épisode, tellement riche dans la mythologie et le scénario. Sans parler bien sûr de son importance capitalissime pour toute la suite.
4. The Time of Angels/Flesh and Stone : Pour un peu les mêmes raisons que le précédent, même si ce n'est pas le même style.
5. The Empty Child/The Doctor Dances : Bon, promis, la liste n'est pas réservée qu'aux épisodes de Moffat ^^. Mais, waouh, l'ambiance est d'une poésie incroyable.
6. The Impossible Planet/The Satan : Un double-épisode sorti un peu de nulle part, mais avec une mythologie extra, beaucoup de tension (cette scène avec le Docteur accroché dans le vide O_O), et des moments d'émotion extrêmement réussis (ce n'est d'habitude pas ma tasse de thé).
7. The Eleventh Hour : Débuts de Matt Smith. Je dois dire que je trouvais que la série s'essoufflait un peu durant les spéciaux de la saison 4 (notamment parce que je n'avais pas aimé les deux premiers), aussi bouffée d'air frais plus que méritée, malgré le départ de Tennant. Scène de départ (chez Amelia) hallucinante. Et puis, Karen Gillan quoi.
8. Bad Wolf/The Parting of the Ways : Bon, certes, la deuxième partie est un peu longue par moments (les Daleks, blah blah), mais la première partie est tout simplement énorme comme satire des jeux télévisés poussés à l'extrême, et la fin d'Eccleston est excellente.
9. Midnight : Là encore, un épisode sorti de nulle part, mais absolument époustouflant. Peut-être le seul qui ait réussi à me faire peur, de toute la série, avec son ambiance aux trois unités claustrophobes.
10. The End of the World : Le premier épisode de la saison 1 m'avait bien plu, mais j'étais encore légèrement dubitatif. C'est celui-ci qui m'a convaincu. J'adore le courage de Davies d'offrir la fin de la Terre dès le deuxième épisode de la série. Aussi, je trouve qu'on ressent particulièrement la mélancolie de Rose, arrachée brusquement à son chez elle pour se balader dans l'espace temps, tandis que nous sommes arrachés à notre quotidien pour découvrir la série, et, dans une moindre mesure (fictive surtout), découvrir un peu de l'espace temps.

J'inclurais aussi :
- Rose : Impossible d'oublier les débuts de la série, d'Eccleston et de Piper.
- The Impossible Astronaut/Day of the Moon : Quelle densité ! C'était une excellente idée de tenter un double-épisode en ouverture de saison pour une fois.
- The Doctor's Wife : bizzare, inventif, bourré d'humour : Neil Gaiman touche à la quintessence de la série, malgré l'importance toute relative qu'a au final l'épisode dans l'arc narratif de la saison 6.
- Dalek : rien que pour le jeu d'Eccleston dans cet épisode, il mériterait presque d'être dans le Top 10. De plus, je ne suis pas un grand fan des Daleks (leurs apparitions se sont avérées répétitives), mais ce premier épisode est impressionnant lorsqu'on ne les connaît pas.
- Amy's Choice : Scénario excellent, au twist final énorme. Seul point faible : la partie à la campagne est tout de même un peu molle.
- The Girl who Waited (alias Rory's Choice ?) : Idée géniale, direction artistique hallucinante, et, vraiment, un épisode extrêmement dur, psychologiquement. Là encore, un léger point faible : même s'ils restent dans leur rôle, la menace des robots "this is a kindness" aurait pu être plus intéressante, et on aurait eu un épisode parfait.
- Gridlock : Commentaire extraordinaire sur foi, religion, et société. Du très, très grand Davies, incroyablement riche.
- Waters of Mars : Pour plein de raisons : bien écrit, il représente superbement la solitude du Docteur en fin de course. Et, pour une raison un peu plus obscure, j'adore la réalisation de cet épisode.
- Human Nature/The Family of Blood : superbe étude sur le Docteur, questions d'identités, etc. (j'ai de plus en plus de mal à rédiger quelque chose de pertinent, je m'essouffle - j'ai ajouté cette puce vers la fin de l'écriture de ce post)

Bon, je ne vais pas détailler le reste, étant donné que j'adore à peu près la moitié des épisodes de Doctor Who, et aime beaucoup la plupart de l'autre moitié. Il y a encore le triple épisode final de la saison 3, Father's Day, The God Complex, The Lodger, The Beast Below (superbe parabole politique, mais pour une raison qui m'échappe, je trouve la scène de dénouement dans le donjon assez molle, mal montée et mal réalisée, contrairerement au reste), A Good Man Goes to War/Let's Kill Hitler (vaste exploration de l'identité de River), Doomsday, New Earth, et d'autres encore.

Ensuite il y a les épisodes qui me tiraillent :
- School Reunion est très drôle, et a Sarah Jane. Mais le scénario fait preuve de tellement d'auto-dérision qu'il ne parvient pas complètement à s'affranchir de ses airs Scooby-Doo ridicules (habituellement le second degré fait parfaitement passer cela) et s'avère un peu médiocre.
- The Doctor's Daughter a une histoire formidable, mais souffre de dialogues extrêmement merdiques, et de moments horriblement mièvres entre Jenny et le Docteur. C'est d'ailleurs assez époustouflant, sachant que l'histoire et les dialogues ne sont censés être que deux facettes d'un seul élément, le scénario, produit par une seule personne.
- Planet of the Dead a une superbe direction photo, de bons dialogues, et plein de moments sympa entre le Docteur et Lady Christina, mais aussi beaucoup de moments cent fois trop Walt Disney.
- End of Time est très étrange : Davies a fait des choix plus que suprenants pour son dernier épisode. Franchement, des personnages aussi plats et insignifiants que le couple de cacti, pour un tout dernier épisode ??? Les gens se plaignent surtout de la scène interminable d'adieux et de régénération de la fin, mais je trouve au contraire que c'est peut-être le meilleur moment de l'épisode. La sublime chanson Vale Decem m'a même arraché quelques larmes (associée évidemment au déchirant "I don't want to go").
- Love and Monsters est souvent considéré comme le plus mauvais épisode de la série, mais pourtant, malgré le monstre nul à chier, je trouve que l'histoire autour a un certain fun.

Maintenant, les épisodes que je n'aime pas :
- Daleks in Manhattan/Evolution of the Daleks : certes, l'épisode nous a apporté la très sympathique chanson "My Bad Angel Put the Devil in Me" de Murray Gold (et encore, sur l'album elle est bien, mais la version de l'épisode n'est pas terrible). Mais l'épisode s'empêtre tellement à essayer de réfléchir sur l'identité des Daleks qu'il en est ennuyeux à mourir. Martha, qui a pourtant un fabuleux potentiel de coolitude, est ici insupportable (limite personnage de Scooby Doo), tout comme Tallulah. Et puis, autour de tous les efforts de nuance dans les Daleks, paradoxalement, Helen Raynor affuble tous les autres personnages d'un manichéisme là encore lénifiant.
- The Sontaran Sratagem/The Poison Sky : Bon, cette fois, il y avait plein d'idées scénaristiques, qui forment sur le papier un ensemble riche et cohérent (le personnage de Luke, les Sontariens, l'évolution de Martha, UNIT), ce moment sympa où le Docteur croît dire au revoir à Donna, mais malgré tout, Helen Raynor produit là encore un double-épisode plus qu'ennuyeux.
- Contrairement à pas mal de gens, je n'aime pas The Stolen Earth/Journey's End : le surjeu est encore appréciable pendant la première moitié du premier épisode, et c'est une bonne idée de nous monter la Proclamation de l'Ombre, mais du reste, et je maintiens que je suis d'habitude extrêmement enclin à apprécier le second degré et le volontairement kitsch, mais Davies en fait cent fois trop. Les Daleks, tous les persos que le Docteur connaissent, que du DEUHRAMME, et le retour plutôt raté de Rose, qui finit sur une note assez moyenne (vraiment, une copie humaine du Docteur ça lui va ???).
- The Vampires of Venice - le morceau du même nom sur la BO est magnifique, mais l'épisode, bien que très, très bien dialogué, est ennuyeux, et nous ressort pour la énième fois le double-plan suivant : des méchants aliens se cachent sous forme humaine et complotent contre la planète/le Docteur résout tout en grimpant tout en haut d'un clocher pendant que les éléments se déchaînent.

Bon, voilà mon pavé.

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Pour les Fans de Doctor Who ... voici un groupe qui pourrait vous intéresser : Chameleon Circuit !

http://www.youtube.com/watch?v=BAi4izfvXo4

Membre depuis le 17 July 2011 — 20 messages

Moi j'avais adoré Love And Monsters et je pense que Aliens in London est de loin le plus mauvais.

Blink est de toute évidence le meilleur avec The Eleven Hour, Satan, The Pandorica Opens, The Doctor Wife, Vincent and the Doctor, A Good Man Goes to War et The Impossible Astronaut. De manière générale je préfère les épisodes qui sont merveilleux et de fantasy aux épisodes historiques (à l'exception de Vincent and the Doctor et Victory of the Daleks) et ceux de SF pures.

Je veux être un ninja et sauter d'arbre en arbre ! Comme à la télé. Comme X-PORC, le goret d'l'espace !
Membre depuis le 30 December 2010 — 1554 messages

Je ne reviendrais pas sur les meilleurs

Mais pour moi, Alien In London vaut bien 42 ou Dalek in Manthan, qui son vraiment mauvais. :o

I'm the Doctor, I'm a Time Lord.
Membre depuis le 22 April 2010 — 73 messages

[ Pages : 1 2 3 4 5 6 7 ... 74 ]

← Page précédente | Page suivante →