×
Ładowanie w toku
  • Dyrektor Alfonso Cuarón
  • Runtime 2 godzin 15 minut
  • Gatunek Dramat
  • Język Hiszpański

Roma

1K członkowie

There are periods in history that scar societies and moments in life that transform us as individuals.

Opowiada historię Cleo (Yalitza Aparicio), młodej służącej pracującej w zdominowanej przez klasę średnią dzielnicy Roma w mieście Meksyk. Cuarón pisze tym filmem pełen artyzmu i miłości list do kobiet, które go wychowały, oraz maluje żywy i poruszający obraz domowych napięć i zmian hierarchii społecznej na tle politycznego chaosu lat 70.

Obejrzyj zwiastun

Uwagi (8)

Je ne sais pas où le scénariste a voulu aller.. honnêtement j'ai été surpris de temps en temps, mais bon j'ai pas été subjugué.. franchement je m'attendais à mieux ! Ok la vie de cette époque est pas facile, mouvementé, et l'actrice a une vie redoutable.. Mais quand même on s'ennuie trop.

Math719

Ca vaut pas un bon vieux Marcel Pagnol tout ça :D

Owneal

Un cauchemar. Je ne comprends vraiment pas les critiques dithyrambiques à propos de ce.. truc. Aucune émotion, des plans séquence interminables, le décor est laid donc les plans ne sont pas beaux non plus, le personnage principal est antipathique au possible mais surtout, qu’est-ce que c’est lent... pour rien. Pourtant j’adore ce genre de films mais que quand la lenteur à un intérêt, ici c’est du vide total. Je l’ai fini pour la culture mais plus jamais.

YOUTHLY

Tres beau film, d’une lenteur infinie

CarolineFabre

J’ai adoré, ce film mérite toutes les éloges 👍🏻👌👏

JJsphynx

A modern radiography of 1960-1980 Mexico; breathtaking, brave and filled with illusion inducing realism.

FlorinT

Déjà une semaine que je l'ai regardé et toujours impossible de donner un avis à froid sur le film, donc fuck l'objectivité. Je suis convaincu que ce film fera date. On y retrouve tout ce qui fait un film de Cuaron: une histoire simple mais universelle, sombre mais pas sans touche d'espoir, et surtout une mise en scène virtuose, encore bourrée de plans séquences, qui sublime le tout. Mention spéciale à la différence entre les plans ouvrants et fermants le film (Le premier filme le sol en montrant les reflets d'un avion, le dernier filme les airs avec cette fois-ci l'avion dans le champ de la caméra). D'une manière générale le filmage est parfait, la profondeur de champ, les valeurs de plans etc sont très calculées. Le travail sur le son est énorme, aussi j'encourage ceux qui veulent voir le film à en profiter sur une grande télé avec de bonnes enceintes, à défaut de pouvoir le voir en salle. Mais comme dirait une connaissance : Mieux vaut voir un film sur sa télé qu'un téléfilm au cinéma. Par contre si vous le regardez sur votre téléphone, là je vous parle plus.

Viandeur

Le 14/12 sur Netflix.

Maretoh