Top 10

[ Pages : 1 2 3 4 ]

← Page précédente | Page suivante →

J'aime bien stalker vos tops 10 séries ça permet de vous juger arbitrairement très rapidement. Ça me ferait très plaisir de pouvoir le faire avec vos lectures. :)

C'est pas rangé par ordre de préférence et bien évidemment je vous somme de lire tout ce qu'il y a dans ma liste!

- Gagner la guerre, Jean-Philippe Jaworski. De la fantasy française géniale, avec un anti-héros vulgaire et sans pitié, porté par une écriture digne de Louis-Ferdinand Céline.

- Les Misérables, Victor Hugo

- Les Lois de l'attraction, Bret Easton Ellis. Rien à voir avec le film so called une adaptation du livre. Laissez-moi rire.

- Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand. "Eh bien ! oui, c'est mon vice. Déplaire est mon plaisir. J'aime qu'on me haïsse."

- Preacher, Garth Ennis et Steve Dillon. Le #1 est téléchargeable à 0,99€ sur le site de DC Comics

- Comment parler des livres que l'on n'a pas lus, Pierre Bayard. Il m'arrive de vendre des livres à mes clients en inventant complètement les synopsis. Perso ça me fait rire mais peut-être qu'un jour ça va me retomber dessus...

- Maus, Art Spiegelman.

- La Nuit des temps, René Barjavel. "Et nous savons déjà au moins une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables"

- Le Parfum, Patrick Süskind.

- Le secret de Kiatoulu, Martine Bocher. Mais celui-là il est unique vous le trouverez jamais.

Dernière édition le 4 November 2012 à 02:18

"Je suis sûr qu'un dalek ça suce bien." Kokuzoku
Membre depuis le 12 January 2009 — 1813 messages

Maus c'est du grand art (no pun intended). Je l'ai étudié un peu en cours, ça prend aux tripes.

Je pense pas avoir lu assez pour faire un top ultime mais j'ai quand même quelques favoris. Pas d'ordre de préférence non plus.

Bel-Ami, Maupassant

Les Hauts de Hurlevent, Emily Brontë

L'affaire Jane Eyre, Jasper Fforde. Je m'époumone constamment à dire que cette série est géniale, que c'est une uchronie drôle et inventive etc. Bon personne m'écoute mais je le redis quand même.

Orgueil et préjugés, Jane Austen

La Saga des Sorcières Mayfair, Anne Rice

L'échiquier du mal, Dan Simmons

Roméo et Juliette, Shakespeare

La trilogie New-Yorkaise, Paul Auster

Epouses et Concubines, Su Tong

Romances Sans Paroles, Verlaine

Et en bonus, le livre que je hais le plus au monde : Thérèse Raquin de Zola.

Membre depuis le 6 December 2011 — 1422 messages

Je lis trop peu pour avoir un Top 10 sérieux, mais je peux affirmer avoir adoré :

- L'Écume des Jours de Boris Vian, en plus Michel Gondry est dans la post-prod' d'une adaptation. Le livre est très, très difficilement adaptable, et apparemment des adaptations ont déjà foiré, mais s'il y a un réal' qui a exactement le profil pour faire ça, c'est bien Gondry. Il y a Romain Duris dedans, et ils ont tourné quelques scènes au siège de Peugeot, où bosse mon père - il m'a un peu décrit les voitures que Peugeot a filé à la prod', ça m'a l'air fort shooté tout ça.

- Des Fleurs pour Algernon de Daniel Keyes, ne contient pas le moindre vaisseau spatial ou machine à voyager dans le temps, pas la moindre dystopie orwellienne, pas la moindre espèce venue d'ailleurs ou monde lointain, et pourtant, le roman transpire la science-fiction. L'odyssée, entièrement à travers ses notes et carnets, d'un débile mental rendu progressivement brillantissime par le traitement d'un scientifique pionnier. Un essai prodigieux sur l'intelligence, avec une résonance émotionnelle impressionnante.

- Hygiène de l'Assassin d'Amélie Nothomb. Ça, je sais que ça divise, beaucoup considérant que Nothomb a une écriture alimentaire, parfois auto-parodique et fainéante. Mais son premier roman, avec ses dialogues cinglants, sa précision, sa sécheresse, je le trouve irrésistible. Notons (hah) que j'aime la plupart des romans entièrement dialogués de Nothomb : Péplum, retournement superbement pensé de la S-F, et Cosmétique de l'Ennemi, plus facile mais vraiment prenant.

En première, j'ai lu Moderato Cantabile de Marguerite Duras, ce qui m'a assez passablement agacé, c'est la tendance nouveau-romanesque à fantasmer sur les non-événements (et que je fais exprès de rater l'occasion de ma vie juste parce que je peux, et que je fuis la société mondaine parce que je suis une grande bourgeoise mélancolique, et que je refuse les choses parce que, parce que, parce que bon.). En revanche, j'avais trouvé ses descriptions absolument fabuleuses, colorées et vivantes.

Toujours en première, Dom Juan ; j'aime bien les Molière plus traditionnels, à base de manigances entre valets et de dénouements tout joyeux ("Vous êtes mon frère !" "Vous êtes ma sœur!" "Heureusement qu'on a bien croisé les mariages, on n'est pas passés loin de faire deux couples incestueux !" ). Mais Dom Juan est particulièrement fascinant justement parce qu'il échappe à ce format usuel, et a une ambiance extraordinaire, avec cette impression constante de menace, de danger (évidemment, l'Épée de Damoclès divine au-dessus de la tête de Dom Juan). Le personnage principal est savoureusement ambigu et charismatique - un protagoniste-antagoniste du type de Charles Foster Kane, ou de son héritier spirituel, Mark Zuckerberg dans The Social Network. La fin est brillante car elle laisse tout en suspens et n'apporte presque pas de réponse autre qu'une simple résolution de la trame.

Mon prof nous l'avait fait étudier d'une façon extra, en nous montrant trois mises en scène :
- Une très académique, de Jacques Lassalle à la Comédie Française, avec un formidable Andrzej Sewerin dans le rôle titre. La fin est particulièrement bien rendue, dans ce qu'elle a de plus grandiose et impitoyable.
- Une complètement foncedé, de Daniel Mesguich, où Dom Juan a le look de Christopher Eccleston dans Doctor Who, Sganarelle sort d'une pub Kodak, et avec pas mal de nudité. Fun, fait varier les plaisirs, mais pas profondément passionnant.
- Un téléfilm dont j'ai oublié le réalisateur, avec un Piccoli ma-gi-stral - en noir et blanc, déplacé au XIXème (pourquoi pas).
Et en bonus, parce que mon prof était très cool, on est sortis voir Don Giovanni de Mozart à l'Opéra. Malheureusement, mauvaise expérience, on était mal assis, on ne voyait pas grand chose (moins de la moitié de la scène), et il faisait atrocement chaud. Et accessoirement, je suis très insensible à l'opéra. Dommage.

Oui, quand je dérape, je dérape *loin*. Désolé :-/.

Dernière édition le 3 November 2012 à 18:28

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Pour moi sa serais :

1 - Le nom de la rose de Umberto Eco, ensuite adapter au cinéma en 1986 par jean Jacques Annaud, avec Sean Connery

2 - Un pouvoir nommé désir de Catherine Nay, livre sur la biographie de Nicolas Sarkozy

3 - Chronique de mon erreur judiciaire d'Alain Marécaux, l'avocat victime dans l'affaire outreaux

4 - Jamais sans ma fille de Betty Mahmoody, adapter aussi au cinéma;

5 - L'Avare de molière, adapter aussi plusieurs fois au cinéma mais surtout connu de louis De Funes

6 - Prairie Tale de Melissa Gilbert

7 - Patients de Grand Corps Malade

8 - Le petit prince d'Antoine Saint 2xupéry, un classique ;)

9 - Cinquante nuances de Grey de E.L James (Best seller du moment)

10 - Métronome de Lorant Deutsch

Et j'ajouterais bien aussi Hunger Games, actuellement en cours de lecture :p

Dernière édition le 3 November 2012 à 18:30

Membre depuis le 10 October 2012 — 32 messages

frederic72200 a écrit :

9 - Cinquante nuances de Grey de E.L James (Best seller du moment)

Tu es donc une ménagère de 40-45 ans ?

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Dom Juan c'est génial, je l'avais étudié au lycée aussi. Un très bon souvenir.

Sinon il y a des choses dans vos top, Gagathe et Manu, que je n'ai pas encore lu mais que je rajouterais bien à ma liste interminable de livres à lire, notamment Gagner la guerre et Des Fleurs pour Algernon (dont les critiques sont très élogieuses en général).

Membre depuis le 6 December 2011 — 1422 messages

Manutaust a écrit :
frederic72200 a écrit :

9 - Cinquante nuances de Grey de E.L James (Best seller du moment)

Tu es donc une ménagère de 40-45 ans ?

Mdrrr, parce que maintenant certains livre sont réservé ? j'aurais mis la bible, on aurais penser de moi un catho, le coran, je serais musulman ?

Membre depuis le 10 October 2012 — 32 messages

Un peu de second degré, hein.

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Je sais pas si je dois être méchant ou pas là...

C'est l'histoire d'un chat qui s'en va. Mais on ne sait pas whiskas.
Membre depuis le 10 September 2011 — 4174 messages

Bah pour être honnête, je t'attendais un peu là-dessus.

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Tout est prêt en plus hein. J'avais une blague à base de "Hé, il te manque le Bescherelle dans ton top 10 *badumtss*" mais je sais pas, même pour ça, j'ai plus la foi. Ca doit être la neige et le changement d'heure.

C'est l'histoire d'un chat qui s'en va. Mais on ne sait pas whiskas.
Membre depuis le 10 September 2011 — 4174 messages

Pareil, j'aurais bien renchéri sur l'hagiographie de Sarkozy, mais l'hiver engourdit un peu mes tendances cynico-condescendantes.

Et puis, Gagathe nous a sorti un joli topic, ne foutons pas le bordel.

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

aaaaaaand. DATS WHY je ne mettrai pas mon top 10 de livres (même si tout ce que je lis est über génial).

I came here to drink milk and kick ass. And I've just finished my milk.
Membre depuis le 19 April 2010 — 4669 messages

Manutaust a écrit :
Et puis, Gagathe nous a sorti un joli topic, ne foutons pas le bordel.

Ce serait me rendre hommage que de foutre le bordel voyons Manu.

Sera met le tien!

"Je suis sûr qu'un dalek ça suce bien." Kokuzoku
Membre depuis le 12 January 2009 — 1813 messages

Moi j'ai la flemme de faire un top 10.

Alors je me contenterai d'un top 1.
"Les Bienveillantes" de Jonathan Littell.
Un choc.

Membre depuis le 16 April 2012 — 312 messages

[ Pages : 1 2 3 4 ]

← Page précédente | Page suivante →