• Network Syfy
  • Genres Mini-Series, Science-Fiction
  • Runtime 85 minutes
  • Total runtime 4 hours 15 minutes
  • Status Ended

Childhood's End

2K members1 season3 episodes

Written by Arthur C. Clarke and hailed as a revolutionary work of science fiction since its publishing in 1953, Childhood’s End follows the peaceful alien invasion of Earth by the mysterious “Overlords,” whose arrival begins decades of apparent utopia under indirect alien rule, at the cost of human identity and culture.

Options
Watch trailer

Season

Episodes

Comments (28)

une série divertissante mais sans plus !

Franco27

Heureusement qu'il n'y avait que trois épisodes. Pourtant, le postulat de base semblait intéressant sur le premier épisode. Même les effets spéciaux - assez bien réalisés- n'étaient pas novateurs. Les épisodes 2 et 3 ne valaient pas tripette ! Bref, tout ça pour.... ça ! Mais que sont allé faire Barbie et Tywin Lannister dans cette misère ? ... verdict: décevant !

Oceanic815

Quelle déception ! Le premier épisode annonce que du bon, mais les 2 autres sont vraiment lents, mous, gnangnan...

Zebulon

Contrairement à l'avis général, moi j'ai trouvé cette série très bien : un avenir possible pour l'humanité !

FranckRouanet

on en parle ou bien ?? c'est quoi cette daube ? je lui met 1 et encore ca le vaut pas !! ce qui me fout les boules ,encore plus d'avoir perdue 4h15 de ma vie ; que tu te rends compte qu'ils ont le budget pour cette mer.. et qu'ils arretent d'autres series geniales !! bon allé 2016 se termine !! pourront faire que du mieux en 2017 !!

DrussFett

Aille aille aille ! A regarder les 20 premières minutes de la série, les fans de SF comme moi seront complètement accrochés : alignant les références à interstellar, independance day, 2001 l'odysée, on voit drones, vaisseaux spatiaux, sustentation de boeings et autres effets spéciaux en veux-tu en voilà, attention au décollage la série promet... comme un arracheur de dents! Jusque là, je ne spoile pas, car c'est dans le pitch, la bande-annonce et les 5 premières minutes. Par contre a-t-on le droit de parler des 240 minutes qui suivent ? Et pourquoi "diable" peut-on se les imposer ? Soyons clair : c'est au mieux d'une lenteur et d'une médiocrité insoutenable, au pire une farce grotesque pour évangélistes du même genre que "The Messengers" ou "Révélations" (que je n'ai pas eu le courage de continuer). L'existence de cette série créé un précédent qui, dans le même genre, fait officiellement du film "Le jour où la Terre s'arrêta" avec Keanu Reeves un chef d'oeuvre en comparaison. Au bout de 20 minutes le soufflet retombe, on nous présente les personnages, alors on patiente. Puis à la fin du second épisode, la timeline avance de 15 ans, et là badadam.. ! Karellen (dérivé de Karine/Karl/L'homme mais aussi Icarus), tout droit copié du boss niveau 1 de "The Strain" ressemble à... Satan. Boom, on bascule dans la série socio/anthropo/théo/mythologique. Ou du moins s'attendait-on à ça. Et d'ailleurs, pourquoi pas! C'est une approche de la SF comme une autre. Mais au strict opposé de "The Leftovers", rien n'est fait pour expliciter les effets de réaction et la psychologie de nous autres pauvres humains ! Sans parler qu'à part quelques plans de la Tour Eiffel et un bref aller/retour dans un coin d'Afrique du Sud qui ressemble à un Dubaï peuplé d'anglo-saxons, on ne saura rien des différences d'approche ou perspectives des habitants de la Terre. Au contraire de toute logique sinon d'économie budgétaire, l'histoire se tarit sur tous les plans socio/anthropo/théo/mytho/symbolico/scientifico/SF, et même les effets spéciaux délivrés ensuite au compte-goutte pour ne laisser place qu'à de mièvres histoires d'amour, rebondissements secondaires, séparation, retrouvailles... du remplissage... Ce que les auteurs assimilent à "L'âge d'Or", alors qu'en réalité l'humanité se déssécherait comme un seul homme de toute spirtualité, tout art, toute envie de travailler, mais que les pelouses sont toujours tondues et que tout le monde mange à sa faim... Heureusement (ou pitoyablement) à la fin du dernier épisode (ep3 en format long 84', ep6 en format court 42'), un dernier sursaut de scénario s'opère emmanchant en 40 minutes une piètre présentation d'un paradis terrestre "mormonique" intitulé "New Athenas" qui refuserait la technologie Sataniste, puis l'Enlèvement biblique (Rapture) mais dans lequel c'est apparemment l'antéchrist incarné dans une fillette de 4 ans soeurette du Damien de "The Omen" qui est à l'oeuvre (on ne sait pas s'il faut rire ou pleurer), et enfin le départ de l'arche de Noé avec quelques réponses incongrues sur la raison d'être de ces Overloads qui débarquent. On pensait difficilement faire plus nul que "The Extant", et pourtant ! Ce scénario est une farce : on nous expose des sujets théologiques et eschatologiques majeurs, mais les auteurs évitent soigneusement de les aborder. Non on se contente d'interminables scènes de pêche, de famille, de nostalgie amoureuse, sans parler des plans "je fais pas le point sur ma caméra pour donner un effet flouté", "je montre les étoiles", "je te film derrière un rideau opalescent". Pour bien me faire comprendre : * Les personnages semblent faire référence à tout texte téhologique, ancien, historique comme des balivernes dignes des paroles d'une chanson de Maître Gims * Le fait que Karellen ressemble à Satan ne semble pas susciter l'émoi de la population mondiale et chrétienne en particulier. Tout juste la question est abordée entre parenthèse durant deux fois 20 secondes, puis tout le monde semble s'en accommoder... * Sur le plan scientifique, on se pisse dessus quand on voit l'astrophysicien "de génie" confondre une constellation avec un système solaire... * La science de Karellen aurait épargné l'homme de toute recherche scientifique. Pourtant, on les voit évoluer dans des univers technologiques de plus en plus futuristes par l'architecture (En Afrique du Sud, ou lors des apparitions de Karellen) ou les moyens de transports (navettes/drones) * Après la disparition de la Freedom League, les Terriens se soumettraient totalement et sans questions aux Overlords * La disparition de la Freedom League mettrait fin définitive à tout mouvement de résistance. Puis subitement stoppé toute croyance, plutôt que de créer des controverses passionnantes ou explosives. Absurde. * La fin des injustices aboutirait indubitablement l'homme à ne plus lutter, donc ne plus créer. Aberrant. * Plusieurs fois on voit le triangle Illuminati, tout le monde se demande bien ce que c'est et aucune réponse. * La père de famille dont la femme reçoit l'antéchrist par l'immaculé conception semble savoir que quelque chose de très grave se produit, mais 4 ans après, on en est toujours au même point * De nombreux personnages sont développés puis disparaissent complètement : Colm Meanney, La psy/mystique hispanique, même le personnage de l'ambassadeur joué par Mike Vogel s'efface complètement au profit de celui de Milo * On ne comprends pas de toute façons l'importance de ce rôle d'ambassadeur. On ne voit pas pourquoi Karellen n'aurait pas pu prendre une autre apparence par exemple.. * Les Terriers mettent 20 ans à comprendre que quand on met 9000 animaux dans un vaisseau, c'est une redite de l'arche de Noé. * Les enfants vivent l'Enlèvement - on ne sait pas où ils partent, ils sont déclarés "non humains". On en saura pas plus, fin de la dissertation sur ce sujet pourtant central de l'eschatologie. * On voit au final la fillette antéchrist drainer la Terre de toute énergie avant son explosion, mais à quelle fin... on n'en sait rien! * etc, etc. je n'ai mis ici que ce qui me passait par la tête J'ai du mal à croire que le livre d'Arthur C.Clarke "Les Enfants d'Icare" ait donné matière à une telle tragédie télévisuelle. Je suppose que dans le livre Clarke sublime les idées eschatologiques pour les réinscrire dans une mythologie grecque ancienne dans laquelle Karellen ressemble plus à Icare qu'à Satan. Je subodore le pervertissement de l'oeuvre originale pour ainsi produire de la confusion sur les mythes contemporains. Je serais intéressé par le point de vue de ceux qui l'ont lu.. Folie messianiste manipulatoire ayant comme visée de rendre confus au spectateur les notions eschatologiques ? ou fascination des auteurs sur l'oeuvre de Clarke qui par ses propres limites doublée de leur ignorance crasse n'ont pas su en saisir le substrat symbolique de l'écrivain ? Dans le premier cas ce serait à croire que le but serait de nous faire passer Satan pour sympathique (pourquoi pas, mais ce n'est pas anodin sur les intentions des auteurs), que nous cacher l'imminence d'une catastrophe est légitime, que les êtres humains sont justes bons à procréer, que la seule chose qui fait la vie c'est lutter contre la mort, que la seule chose qui fait le progrès c'est d'être nos propres maîtres sans quoi la servitude nous convient, et toute sortes d'autres poncifs anthropologiques promouvant la nature infantile et servile et aliénable de l'homme. Dans le second cas ce serait un travestissement de l'oeuvre de Clarke par les angoisses propre au créateur qui provoque son audience par la mise en scène de sujets brûlants, mais qu'il distille aussitôt par un tamis qui interdit le développement de ces sujets vus comme trop risqués à élaborer pour l'audience américaine. Je mise plutôt sur la médiocrité. Même en respectant l'oeuvre de Clarke, il aurait convenu de développer au minimum : * De davantage de documentation et exposition des écrits théologiques,mayas, incas, babyloniens, indiens sur la question de la fin des temps * Les réactions de la population à ces signes annonciateurs * Et inévitablement d'autres tentatives d'insurrection/résistance/terrorisme/infiltration... (Nostalgiques de la série V... tous unis !) * Du rapprochement des capacités exceptionnels des enfants avec le phénomène des "Enfants Indigo" * De l'imminence de la fin d'un âge et de la survenue de cataclysmes Telle quelle la prise de parti de la destruction finale de la Terre par explosion contredit 1) le schéma d'évolution des Overloads eux-mêmes (leur planète existant toujours alors que bien plus en fin de vie que la Terre) 2) la possibilité d'un scénario de rapprochement d'une planète X / météoritiques / magnétiques / etc 3) la crédibilité sur le principe (suggéré par ailleurs) de cyclicité de la venue des Overlords sur Terre 4) les écrits anciens sur ces questions de fins d'âges, cyclicité, ange, dieu, antéchrists, interventions extraterrestres... Est-ce que le responsable de ce carnage est Matthew Graham, créateur de la série, ou ses producteurs qui lui ont passé commande, notamment John G. Lenic ? L'un et l'autre brillent plus par l'opportunisme que par l'intelligence de leur tv-filmographie. Où que soit la responsabilité, pour autant se fourvoyer, manifestement elle ne peut venir que d'un seul homme décidé à dire n'importe quoi, épaulé par des suiveurs sans grand talent. Celui qui est à l'instigation de cette hérésie devait prendre de façon très personnelle ce qu'il avait à dire, tant un scénario si sous-exploité, si maladroit ne pouvait être que le fruit d'une lubie interdisant toute relecture, documentation ou travail collectif approfondit. Comment peut-on dépenser des millions d'euros en effets spéciaux et en casting et ne pas concéder d'en dépenser ne serait-ce qu'un dixième pour un scénario valable ? Qui me fera croire qu'avec 100k€ on peut pas trouver un scénariste qui fasse un travail génial ? Dois-je l'expliquer par le supposé copinage des milieux audiovisuels pour qui la soupe suffit très bien à la populace, ce qui en dit long sur l'opinion peu reluisante qu'ils se font du spectateur moyen... Possible éventuellement que fourni à SyFy, le résultat était si pitoyable que des scripts doctors et monteurs du studio ont du intervenir pour essayer de ramasser une histoire vaguement tenable sur l'épisode 1 et 2, liquéfiant le reste en 4 épisodes au lieu de 8 (ce qui expliquerait les nombreuses incohérences), le tout envoyé comme sur un comptoir de poissonnier en fin de marché... Pour finir sur cette très amère déception, et afin de nuancer mon propos, je peux dire que cette série surprend par la tournure qu'elle prend, tient en haleine pour savoir où les auteurs veulent en venir, puis ennuie voire révolte par le peu de réponses qu'elle apporte à notre curiosité et le choix exécrable de celles-ci. C'est la seule chose qui explique que je sois allé jusqu'au bout de ce qui aurait dû être vu sous l'angle du nanar uniquement. Je veux bien croire du coup que certains se seront poêlés (il y a bien moyen) ou que d'autres moins sévères y voient un effort contemplatif. Bref qu'il ne faut pas trop prendre au sérieux tout cela, mais de mon avis c'est sous-estimer le contexte à l'étude ici : un peu comme considérer que "10.000 BC" ou "Les Visiteurs" sont instructifs en vertu de la représentation qu'ils font de ces époques respectives... Et ceux qui comme moi seront plus révoltés qu'ennuyés seront peut-être curieux d'en savoir davantage sur l'eschatologie, et leur connaissance comme leur imaginaire n'auront pas de mal à être sollicités bien davantage par le moindre écrit, film ou série qu'ils trouveront sur le sujet.

skyrl

Le premier épisode était très sympa à voir et assez captivant, autant les deux autres sont assez mou et complètement tiré par les cheveux, quand à la fin elle m'a laissé de glace tellement c'est sorti de nul part et tellement peu vraisemblable. Mais sinon c'est à se demander si MIKE VOGEL à pas un contrat d'exclusivité avec Syfy ;)

volvic20

Bonne mini series !! bien que la fin est une fin qui tombe un peu a plat mais j'ai passée un bon moment a regarder tout les episodes !! une bonne SFY a l'ancienne comme je l'aime !!

mawi

Série sympa en cette saison où il n'y a plus grand chose :P Non j'abuse...dans l'ensemble on passe un bon moment. Mais sans avoir lu le roman, j'ai regardé le résumé assez complet du livre en anglais et on perd très certainement au change.

Triton

J'ai plutôt apprécier cette série, pas non plus ouf mais prenante avec une histoire bien ficeler et pas de happy ending a la mord moi le noeud. Juste un bon divertissement.

honorhinne

bonsoir à tous ! est ce que quelqu'un aurait trouvé des sous titres en français pour le 1er épisode ? Bossant beaucoup avant les fêtes j'ai la flemme de me le regarder en anglais j'avoue ^^ ! merci d'avance !!

Maxime59300

J'avais au départ quelques doutes car je ne suis pas fan de ce format (1:20). J'ai pourtant beaucoup aimé. Contrairement à Hadrien, il me semble qu'aucune question ne reste en suspens ; j'ai même plutôt l'impression que l'on nous impose des réponses à des questions qui ne se posent pas vraiment. On sent cela dit effectivement une inflexion à la moitié du show, on sent que l'on se dirige vers quelque chose de plus contemplatif qu'un bête show sci-fi. Et toute la seconde moitié est en fait d'une tristesse confondante. Je n'ai pas lu le roman éponyme et ne pourrai ainsi pas comparer, mais faut-il vraiment comparer ?

amelix

Dommage... on aurait pu croire en quelque chose au début, à mi-chemin on sent que ça commence a fondre pour finir en souplette. Gros ratage : des questions restent en suspens mais on a même pas envie d'en savoir plus.. c'est pour dire! Grosse perte de temps, je m'en veux.

_hadrien_

Bon, après avoir tout vu, je pense pouvoir dire que c'est au final une adaptation ratée qui manque franchement de profondeur. Dommage, je reste sur ma faim avec la désagréable sensation d'avoir perdu mon temps. Passable.

*ouaijesaisjlaivuavantto

Pas mal... Production vraiment bateau (scyfy quoi) mais le scénario sauve la série et suffit à maintenir un intérêt: à suivre.

*ouaijesaisjlaivuavantto

ça a l'air pas trop mal, en plus il y a mike vogel ;)

ptitourscool

Oui mais c syfy...enfin g envie d'y croire...

blinke

Ca va être une série un peu dans le même genre que The Whispers ? Si oui, j'ai adoré The Whispers donc à voir.

Blackhippy

Je crois que Syfy a touché le jackpot avec cette minisérie cette fois , en tout cas la bande annonce le fait pressentir.

Batsly

Arthur C.Clarke, pour moi ça n'annonce que du bon. C'est de loin mon auteur de SF préféré.

Viandeur

Videos

Trailer
(Season 1)
15 May 2015