×
Loading in progress
  • Previous episode S01E08 - Yesterday
  • Number S01E09
  • Director T.J. Scott
  • Writers Rebecca Kirsch, Terry Matalas, Travis Fickett
12 Monkeys

Tomorrow

6K members

Cole finds himself in 2017 at the height of the plague. Out of options, Jones faces an impossible choice to replace the Core.

Next episode
S01E10 - Divine Move

Comments (13)

Super série j'ai vraiment adoré mais le voyage dans le temps est compliqué et je pense que la saison 2 va apporter je l’espère du nouveau dans la série .

Guiaud23

je sais po si c'est moi mais je trouve cette serie de moins en moins bonne... les flashbacks dans le temps sont vraiment fouilli je trouve... et la fin de cet episode fut moyenne...

vincent32

Ouf, ces 42 minutes m'ont paru interminables !

pierregraffin

La mise en scène sur l'exécution de la Tchétchène qui tente de traverser le pont est vraiment très jolie.

yoda_bor

Sympa mais bcp d'incohérences ( le type avait trouvait un antitode mais personne n'était au courant à part ces adeptes et même eux ils trouvent ce qui est susceptible d'être le vaccin à l'épidémie mais tout le monde sen branle ahah )

AribArnaud

Tant qu'on aura pas fait ce fameux voyage en 87, je crois qu'on va tourner en rond et rajouter des couches temporels à ne plus finir.

Bastinor

Mouais, c était sympa mais : - la mort de Cassie qui dure trois plombes pour nous tirer une larme. Comment ils veulent qu'on compatisse alors que le partie pris de la série est le voyage dans le temps, et qu'on va donc la revoir dès le prochain épisode. Aucun intérêt... c'était juste chiant et long. - l'autre groupe a donc un remède valable. Alors pourquoi ils n'ont pas voulu donner leur noyau pour pouvoir continuer à travailler sur un remède ? - la boss s'en fiche d'un remède pour son présent, elle veut sauver son fils donc en empêchant la pandémie. Pourquoi elle n'a simplement pas pris le remède de son présent trouvé, et l'apporter à Cassie par Cole dans le passé où ils auraient pu faire en sorte que la pandémie soit contenue, le virus maitrisé et éradiqué ? C'est de mon point de vue stupide de sa part de rayer de ses options le vaccin en tuant et détruisant tout juste pour avoir le cœur pour la machine.

screamers

très bon épisode, plein de clins d'oeils et d'indices, ça me donne vraiment envie de savoir la suite pour boucler la boucle, carrément frustrant! très bon boulot, j'accroche toujours autant !

unhappened

Mouais, forcement mieux que le precedent, mais je suis toujours pas convaincu , et a moins d'un gros revirement, 12 monkeys ne fera pas long feu...

Awle

Autant la fin de l'épisode était un peu molle (mais pleine de très bonnes choses), autant tout le début, j'en étais à regretter la lenteur de l'épisode précédent tellement j'allais de syncope en syncope. La triple timeline était sublime, tout était à sa place, tout se répondait à un rythme effréné, sans jamais nous perdre, mais sans nous tenir par la main non plus. Il reste des tonnes de mystères à élucider, des bouts de temps encore non explorés, mais à aucun moment on a le sentiment qu'ils inventent au fur et à mesure. Il y a un mouvement d'ensemble, un cohésion interne, des échos absolument géniaux. L'origine de West 7, ainsi que de l'armée... Deux petites révélations lancées ça et là, à peine effleurées, mais qu'est-ce que c'était bon. Le clin d’œil, d'une part, est rassurant et plaisant. On sent que tout est bien emballé. Mais j'ai aussi adoré le fait qu'ils ne détaillent justement pas. On saura plus tard, ou jamais. L'ensemble est gravement cheap, visuellement, et en même temps ils font un très très bon usage du peu de moyens qu'ils ont. Il y a des plans carrément pauvres (la discussion Cole/Ramse dans la forêt, avec caméra mobile et plans foirés...), et d'autres très beaux (le meurtre de la Tchétchène qui arrive à passer le barrage, filmé depuis une grue, symétrique et très propre). Ils créent tout un monde avec trois bouts de ficelle, et des jeux de lumière dont l'unité est assez sympathique. Reste que c'est tellement le bordel niveau timeline que j'ai même pas réussi à pleurer la mort de Cassandra. J'ai été beaucoup plus ébranlée par la double trahison (2041 et 2043) et la conversation finale entre Cole et Ramse, pour tout dire. On commence à prendre conscience de ce qui se passe dans la tête de Jones, et dans une moindre mesure celle de Cole. On commence à prendre la pleine mesure de cette bribe de parole dans le pilote, Jones qui avertit Cole que tous les gens qu'il croisera dans le passé sont déjà morts. Jones considère que tous les gens du présent sont également morts, ou qu'ils ne devraient pas exister s'ils réussissent, et que donc leur mort n'a aucune importance. (Un peu triste pour la mort du scientifique qui ne parle jamais dans les épisodes mais qui blablate dans les webisodes, il m'était sympathique, au final.) Cela fait deux épisodes qu'on n'a pas trop entendu parler de l'armée, ni surtout revu l'homme au chapeau (et sa copine très cheloue qui casse des assiettes), je me demande ce qu'ils trament... J'aurais bien aimé qu'ils précisent ce qui s'est passé à Atlanta. J'aurais aussi aimé qu'ils confirment à quel moment Cassy enregistre la bande (le mystère reste entier). Cette série me tue parce que d'habitude je déteste quand on me refourgue des indices tellement nombreux que je sais plus quoi en faire, mais là ça passe, parce que je sais qu'ils auront 13 épisodes supplémentaires pour délirer gravement, et ils ont totalement l'air de savoir où ils vont, c'est ça le pire.

Nao-asakura

Voilà qui remonte le niveau par rapport au précédent. J'ai bien aimé voir le recrutement de Cole. Je suis curieux pour la suite !

NeoReloaded