• Network ITV
  • Genres Drama, Mini-Series, Science-Fiction
  • Runtime 140 minutes
  • Total runtime 4 hours 40 minutes
  • Status Ended

The Second Coming

21 members1 season2 episodes

What if there was a Second Coming and the Son of God arrived on earth? What would he say? What would you do? Are you ready for Judgement Day? Steve Baxter, a video shop worker, is found wand ering the Yorkshire Moors after 40 days and nights, mumbling he is the Son of God. Steve isn't mad - he is the Second Coming. He needs to stage a major event to get the world to sit up and take notice, so he performs a miracle at Manchester City football ground. The world's media kicks into a frenzy. Steve has a simple purpose - Mankind must produce a Third Testament or face Judgement Day, in five days time. Fear, cynicism and violence erupt and worldwide pandemonium ensues. But if God is real then so is the Devil. Can the Third Testament be found in time? Can the Son of God save the human race?

Options

Season

Episodes

Comments

La série a été ajoutée tout récemment ici; je me rappelle l'avoir regardée il y a deux mois et ne pas l'avoir trouvée ici. Quoi qu'il en soit, c'est un très bon drama d'anticipation que nous livrent Russell T Davies (le scénariste qui a relancé Doctor Who en 2005) et Christopher Eccleston (qui joue justement le Docteur dans la première saison de Doctor Who). Le scénario prend une position intéressante sur le sujet : au début, de la pure fiction. On pourrait attendre des bondieuseries mièvres sur un tel thème, mais Davies et Eccleston étant tous deux athées (tout comme moi), le regard est original. Comme je le disais, cela démarre sur de la pure fiction : admettons que Dieu décide de renvoyer son fils sur Terre au début du XXIème siècle. Que se passe-t-il alors ? Déjà, sur le plan-là, l'action, le rythme, la tension, tout cela est impeccablement rendu, mais surtout magistralement emmené par un Eccleston subtil et intense à la fois, excellent comme toujours. Mais en plus, la fin (que je me garde de dévoiler ici) propose une morale intelligente et conséquente. On voit alors réellement où Davies voulait en venir dans ce choix particulier de thème.

Manutaust

Photos