Louie (2010) - Sujet Général

[ Pages : 1 2 3 4 5 6 ]

← Page précédente | Page suivante →




Bonjour à tous,
Voila une série que je voudrais signaler à votre attention tellement elle est drôle et touchante à la fois!
J'ai adoré la 1ere saison, et la deuxième est saison est toute aussi sympa voire mieux!
J'ai juste du mal a trouver les 2 derniers épisodes de la saison 2...des pistes quelqu'un?? :)

Dernière édition le 29 April 2015 à 17:07

"Yippee Ki Yay, Motherfucker"
Membre depuis le 20 November 2011 — 155 messages

J'ai également adoré "Louie". Tu peux les trouver facilement en .torrent. Mais je pense que j'enfreindrais le règlement si je postais directement des liens ici.

This isn't happiness!
Membre depuis le 9 August 2010 — 12 messages

merci de ta réponse! je vais juste être patient et continuer à chercher...

"Yippee Ki Yay, Motherfucker"
Membre depuis le 20 November 2011 — 155 messages

Je dois dire que je suis légèrement déçu par la série. Nuançons tout de suite : j'aime bien, l'ensemble est à la fois intelligent et sympathique, je vais continuer à regarder, mais à en croire ce que j'avais lu partout sur Internet jusque là, c'était peut-être la meilleure série de ces deux dernières années.

La plupart des critiques est à genoux devant la série - par exemple, The AV Club est absolument dithyrambique concernant les trois premiers épisodes, ceux que j'ai vu pour l'instant -, mais je n'ai pas le sentiment de génie pur pour autant, en regardant la série.

Très notamment, les critiques et spectateurs ont l'air de louer une originalité immense, et le mieux que je puisse faire à ce niveau est entrevoir pourquoi ils le font, mais je ne perçois pas tant d'originalité que cela dans Louie. Essentiellement, le discours fait penser à un Woody Allen du pauvre, dans son rationalisme existentialo-pessimiste (n'allez pas croire que stigmatise, le néologisme n'a rien de péjoratif ici), à ressasser régulièrement le malheur profond de l'homme de classe moyenne des métropoles US. Donc, voilà, le pessimisme et la poésie New-Yorkaise de Woody Allen, associés au cadre de classe moyenne et aux moments plus chargés d'"awkward" de Greenberg par exemple, ça résume à peu près la série.

Il faudrait encore rajouter l'antimanichéisme qui anime le discours : jamais CK ne prend de gants pour aborder tel ou tel sujet ; il se refuse à employer le moindre lieu commun sur des sujets tels que l'homosexualité, les "races" aux USA, etc. C'est tout à son honneur, d'autant plus qu'habituellement, le rejet des lieux communs s'accompagne du cynisme profond et gratuit qui anime les ultra et néo-conservateurs réacs aux USA comme en France (je ne citerai pas le nom d'Éric Zemmour afin de ne pas lancer de débat inutile). CK apporte bien des conclusions intelligentes et sensées sur les sujets abordés. Seulement voilà, le discours non formaté, ce n'est pas non plus la première fois que je l'entends.

Donc voilà, les principaux éléments qui constituent le fond de Louie, j'ai l'impression de déjà les connaître. Même leur mélange ne m'est pas entièrement étranger. Maintenant, je reprends ma nuance de tout-à-l'heure, et rappelle que le mélange est malgré tout très agréable à regarder et souvent très drôle (j'ai beaucoup aimé la discussion au poker dans le deuxième épisode et le passage de Ricky Gervais dans le troisième). Néanmoins, sur le plan de l'originalité, qui est tant vantée par beaucoup, j'ai du mal à voir cette étincelle qui me donne vraiment l'impression de me trouver face à un OVNI quand je découvre une série géniale.

Et ça me fait particulièrement mal de dire cela, dans le sens où je suis le premier à dire que n'importe quelle œuvre peut certainement être décomposée en un nombre raisonnables de grands mythes et sources d'inspiration classiques, et qu'au final l'originalité est une notion très abstraite et triviale. Et pourtant, l'illusion d'originalité folle est présente quand je regarde des séries comme Breaking Bad, Doctor Who ou Community, et ne m'atteint pas quand je regarde Louie, ce qui l'empêche d'accéder au rang de série géniale selon moi.


Et voilà, j'ai réussi à écrire une demi-douzaine de pragraphes sur "Pourquoi je n'aime que modérément Louie".

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Je ne connais pas les films de Woody Allen donc je ne peux pas parler sur ce sujet. Par contre je ne suis pas d'accord sur la non-originalité de Louie, C.K. (ce n'est pas de là que vient mon pseudo :p ) est un humoriste et s'il n'est pas le seul à faire dans le pessimisme utilise des thèmes souvent surprenant dans le but de démolir la société, de nous démolir.

Louis n'est pas un humoriste. C'est un personnages profondément cynique qui relève toutes les bizarreries et les paradoxes de la société. Seinfeld le faisait mais dans le but de nous faire rire. C.K n'est en soi pas particulièrement drôle. Il se moque de lui-même et de nous tous. Son but n'est pas du tout de nous faire rire, il cherche constamment à nous mettre à mal, à nous gêner, pour que le rire ne soit plus que le seul échappatoire à la dépression. On rit pour arrêter de le prendre au sérieux, parce que c'est le seul moyen de survivre à ces monologues. Et c'est ça qui est génial.

Je me rappelle d'un sketch de Louis chez Letterman où il critique qu'il n'y a plus de sélection naturelle chez l'Homme et où il disait qu'on devrait réintroduire des lions pour rendre les gens plus intelligents, athlétiques et intéressants. Il touche à l'eugénisme et ce n'est pas quelque chose de très marrant, mais on rigole volontiers à l'idée d'un lion bouffant un obèse ou un ado scotché sur son iTruc. En réalité, on rigole seulement pour oublier qu'on serait dans le tas des mecs bouffés parce qu'on n'est pas en mesure de résister à un lion.

Au passage une petite citation du même sketch : "I'm not a good guy. I mean, i don't hurt anybody but i don't help either"

Dernière édition le 26 December 2011 à 03:23

Je veux être un ninja et sauter d'arbre en arbre ! Comme à la télé. Comme X-PORC, le goret d'l'espace !
Membre depuis le 30 December 2010 — 1554 messages

Je n'ai malheureusement pas le temps de répondre de manière approfondie (je l'ai eu il y a quelques jours, mais ce @#$! de Firefox a planté en cours de route. Je me contenterai de dire que je suis d'accord avec l'ensemble, mais que pour autant ça ne me suffit pas pour trouver ce genre de discours extrêmement original. George Carlin dit beaucoup de choses semblables, dans un registre semblable, par exemple. Mais bon.

Comme je suis très superlatif comme mec, j'ai souvent tendance à ne faire ressortir qu'un aspect de mon propos, là ça donne l'impression que j'aime pas la série, alors que si.

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Comme je le disais sur un autre topic, Louie a beaucoup progressé dans mon estime depuis que j'ai commencé, la saison 2 était vraiment bien (je l'ai presque finie). Il y a un certain nombre d'épisodes excellents ; notamment, "Oh Louie/tickets", "Come on God", et le dernier que je viens de visionner, "Duckling".

Concernant ce dernier, c'est intéressant, puisqu'au début de l'épisode, je me suis dit que cette histoire aurait mérité un épisode de 45 minutes et que pour une fois, le format de 20 minutes allait être contraignant pour la narration. Vers ce que je pensais être la fin de l'épisode, j'ai regardé le curseur VLC, pour m'apercevoir que je n'en étais qu'à la moitié ^^.

La seule chose que je n'ai pas aimée dans cet épisode, c'est quand CK a riffé sur l'éternel refrain "Ah putain, les jeunes de nos jours écoutent de la merde au lieu des groupes géniaux que je vénère". C'est facile, paresseux, et à peine digne d'un post sur 9GAG. Mais bon, tout le reste de l'épisode rattrape ce petit écueil.

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Manutaust a écrit :
La seule chose que je n'ai pas aimée dans cet épisode, c'est quand CK a riffé sur l'éternel refrain "Ah putain, les jeunes de nos jours écoutent de la merde au lieu des groupes géniaux que je vénère". C'est facile, paresseux, et à peine digne d'un post sur 9GAG. Mais bon, tout le reste de l'épisode rattrape ce petit écueil.

Bof non en plus le truc avec Aerosmith/Steve Tyler/American Idol m'a vraiment fait rire. Je ne pense que Louis se moque de la jeunesse, il se moque surtout des gens qui "écoutent de tout" mais qui ont une culture extrêmement limitée et qui n'écoute réellement que ce qui passe à la radio.

Je veux être un ninja et sauter d'arbre en arbre ! Comme à la télé. Comme X-PORC, le goret d'l'espace !
Membre depuis le 30 December 2010 — 1554 messages

C'était fait avec le talent habituel de Ck, humoristiquement, mais ça m'a quand même saoulé - que ça vise soit la jeunesse ou non, les gens qui ont une haute estime de leurs goûts en divertissement au point de vouloir rabaisser ceux des autres ne m'intéressent pas. Quelqu'un qui écoute ce que je considère comme de la merde en boîte ne m'intéresse pas plus, mais je ne me sens pas obligé de me vanter auprès de ma "sphère intellectuelle" de ce type d'anecdote.

Dernière édition le 23 February 2012 à 19:33

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Une saison qui commence par "So the other day I was jerking off" xD.

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

Personnellement j'aime beaucoup le rythme de la série, dans le sens ou il n'y en a pas. Les sitcoms, même de qualité, sont façonnés pour nous faire rire toutes x minutes, Loue prend le risque de mêler ses stand-up extrêmement drôles et des situations cocasses a des moments super touchant.

Membre depuis le 3 July 2012 — 7 messages

Who didn't let the gorilla into the ballet ?

C'est l'histoire d'un chat qui s'en va. Mais on ne sait pas whiskas.
Membre depuis le 10 September 2011 — 4174 messages

Manutaust a écrit :
les gens qui ont une haute estime de leurs goûts en divertissement au point de vouloir rabaisser ceux des autres ne m'intéressent pas. Quelqu'un qui écoute ce que je considère comme de la merde en boîte ne m'intéresse pas plus, mais je ne me sens pas obligé de me vanter auprès de ma "sphère intellectuelle" de ce type d'anecdote.

tu viens un peu de décrire grotesque animal quoi :x

Dernière édition le 11 July 2012 à 16:23

I came here to drink milk and kick ass. And I've just finished my milk.
Membre depuis le 19 April 2010 — 4669 messages

Les gens qui n'ont pas une haute estime de leurs goûts sont des abrutis et des victimes qui se complaisent dans leur médiocrité et leur hypocrisie sociale. Ils ne méritent que le mépris.

Je veux être un ninja et sauter d'arbre en arbre ! Comme à la télé. Comme X-PORC, le goret d'l'espace !
Membre depuis le 30 December 2010 — 1554 messages

Ck a écrit :
Les gens qui n'ont pas une haute estime de leurs goûts sont des abrutis et des victimes qui se complaisent dans leur médiocrité et leur hypocrisie sociale. Ils ne méritent que le mépris.

C'est la partie "le chanter sur tous les toits" que je critiquais. Je n'ai rien contre l'idée de déchirer un abruti qui vient te dire que Mozart l'Opéra Rock ça vaut tous les Brassens du monde, mais la mentalité à la 9GAG qui consiste à se fabriquer des situations dans lesquelles le narrateur éjacule son orgueil musical à la gueule "d'incultes" en carton, c'est rien d'autre que prétentieux.

Plutôt Braque, ... Vasarely ?
Membre depuis le 30 May 2010 — 1966 messages

[ Pages : 1 2 3 4 5 6 ]

← Page précédente | Page suivante →