• Network HBO
  • Genres Drama, Mini-Series
  • Runtime 55 minutes
  • Total runtime 5 hours 30 minutes
  • Status Ended

Angels in America

679 members1 season6 episodes

New York City, 1985. Prior Walter announces to his boyfriend Louis Ironson that he has been diagnosed with AIDS. Unable to cope with this, Louis leaves. This abandonment leaves Prior shatter ed. At the same time, Roy Cohn, a powerful lawyer and a right-wing political conservative is diagnosed with AIDS but demands that his doctor say that he has liver cancer as he does not want his homosexuality known in the circles he moves in. Cohn grooms his assistant, the milquetoast Mormon lawyer Joe Pitt, to go to Washington in order to protect him from a disbarment trial. At the same time Joe's wife Harper has become deeply unhappy and addicted to valium over the fact that Joe does not seem to want her sexually. Joe finally comes out and admits that he is fighting homosexual desires. When he calls to tell his mother that he is gay, she sells up everything she has in Salt Lake City and rushes to New York to help, but Joe has vanished - in fact has met and taken up with Louis. As he becomes increasingly more ill, Prior receives visitations from a female angel who has sex with him and then implants a holy book inside his body, telling him that he is a prophet and must sound the warning that human progress be stopped. And as Cohn falls ill in hospital, the ghost of the Communist spy Ethel Rosenberg, whom he helped convict and execute, comes to gloat at his nearing death.

Options

Season

Episodes

Comments (5)

Haaaaaaaaaaaaan ! En tombant par hasard sur la fiche, je découvre que j'ai déjà vu cette série !!! Je ne me souviens pas de tout, c'était il y a longtemps, mais j'en garde le souvenir de quelque chose d'assez profond, touchant, émouvant, réaliste et très bien fait.

Cellophane

Un rêve de mini-série avec les pontes du milieu, l'écriture est d'un fascination HBOienne et même plus, elle transcende l'écran comme les dernières minutes avec le quatrième mur abattu. C'est de l'art. Un art que les cinéphiles ont tendance à dénigrer sous prétexte qu'il est fait pour un média moins "légitime". Que nenni, la justesse des jeux et la poésie ici disent beaucoup.

Batsly

Et voilà terminé. Effectivement un peu - beaucoup - passionnément - fofolle. Surement que tout le monde sur le set a dû s'amuser à faire cette série. En tout cas c'est ce que je ressens en regardant. Des grands noms (Al Pacino, Meryl Streep, Emma Thompson) qui se prêtent au jeu du réalisateur Mike Nichols (entre autres "qui a peur de Virginia Woolf" 1966). Ce fut un plaisir de voir incarner Mary-Louis Parker un personnage un peu fo-folle, avec un regard , d'un autre monde, Jeffrey Wright jouant un homosexuel plutôt manièré, qui frisait par moment la caricature, mais d'une justesse ... et puis Justin Kirk tout simplement parfait dans le rôle de Prior Walter. Un tout grand merci (une fois de plus) à HBO. Et franchement, prenez la peine de regarder, moi en tout cas je ne suis pas déçue !

niettingewikkeld

Quelle série, je viens de regarder les 3 premiers, et à chaque fois quand l'épisode se termine, je suis surprise, je n'ai pas du tout vue le temps passer. Et puis des acteurs qui jouent plusieurs personnages sans que je m'en suis rendu compte ... et puis ... et puis ... Bon j'y reviendrai quand j'aurais vu la suite. Ce qui me surprends c'est qu'à première vu personne n'a regardé cette série. C'est bien dommage.

niettingewikkeld

Une série un peu folle dans sa réalisation (on se demande parfois ce que les metteurs en scène ont pris), mais très agréable à regarder, et qui aborde le thème de l'homosexualité dans une Amérique des années 80... Vraiment très bon...

Ironfvck

Photos (5)

Similar shows

Fresh Meat
Fresh Meat