• Previous episode S01E04 - Œuf
  • Number S01E05
  • Director Guillermo Navarro
  • Writers Scott Nimerfro, Bryan Fuller
Hannibal

Coquilles

24K members

Will Graham and the BAU team track a serial killer whose bloody ritual includes cutting the victims' back flesh and stretching it to look like angel wings. Returning to the field weighs heavily on Will's psyche and Hannibal tries to drive a wedge between Will and Jack. Meanwhile, Jack Crawford's wife Bella pulls away from him and begins seeing Hannibal as her therapist, in an effort to come to terms with the fact she is dying. Beverly tries to connect with Will on a more personal level.

Next episode
S01E06 - Entrée

Episodes (13)

Season 1

Comments (15)

Je m'ennuie un peu sur les 2 derniers épisodes, ça n'avance plus... L'histoire d'Hannibal stagne, il est un simple personnage secondaire dans une sorte de "les experts" version gore avec un enquêteur presque médium (qui rappelle d'autres séries aussi). J'espère qu'on va avancer rapidement sur l'intrigue principale et le véritable rôle d'H.Lecter...

Dragoyo

Dès le début de l'épisode, les noms énoncés sont Smith et Anderson. venant de Laurence Fishburn (morphéus), ça ne peut pas être une coïncidence, si ?

Langstone

D'accord avec vous... Comment il a fait pour s'attacher tout seul ? Y'a parfois quelques trucs bizarre, mais c'est quand même une bonne série.

skyy

Je n'ai pas aimé cet épisode car les mises en a en des crimes n'étaient pas réalistes. D'accord pour le premier crime dans le motel. C'était même assez insupportable comme images tellement c'était cru. Mais la suspension du flic puis le suicide du tueur, ça ne m'a pas paru super crédible comme disposition. Trop complexe pour être menée par un seul homme. En plus relier l'ensemble autour du cancer, c'était un peu gros. Seule l'interprétation de Gina Torres sauve ce petit rajout dispensable.

Taocritik

Cet épisode est juste enorme ! Les mises en scéne des morts et l'athmosphére tiennent du génie.

SinyGy

Baleze la serie ! L'atmosphere est vraiment prenante, mais moi non plus je comprends pas comment le meca reussi a se decouper des ailes et a se pendre tout seul apres... Mais bon vu le cas du mec faut peut etre pas chercher a comprendre !

thdiot

Trop d'émotions ! En fait, pour accrocher, il me fallait le canevas. Pour savoir où ils vont, comment, pourquoi. Pour pouvoir anticiper les coups de pute et ne pas trop en souffrir. Parce qu'autrement c'est irregardable. C'est pas tant le gore qui dérange, dans cette série, mais le degré de manipulation, à la fois dans le show et envers le spectateur. L'intrigue du 5e est calquée exactement sur celle du 4e. Les mêmes scènes, dans le même ordre, avec les mêmes avancées diégétiques. Et pourtant, c'est incroyablement cruel, surprenant et déroutant. La musique y est pour beaucoup ; on nous indique les moments où il faut paniquer. Les balises sont bien visibles, les manipulations sont claires et évidentes, on nous donne l'illusion que rien n'est laissé dans l'ombre, alors que tout est caché, tout est mensonge. Le pouvoir du spoiler décuple la force de cette série, c'est terrifiant.

Nao-asakura

Il faudra que quelqu'un m'explique comment le tueur a pu s'infliger lui-même son châtiment et comment ensuite il a réussi après tout cela à se pendre tout seul ?

mouchi

Ambiance bien oppressante... et cette musique !

NeoReloaded

Excellent épisode, j'aime de en l'atmosphere de la série.

eb51

De mieux en mieux cette série ... J'adore les personnages et l'ambiguïté sur les relations entre Hannibal / abigail / Will

Juliet

Toujours aussi bon, par contre la scène du meurtre était dégueulasse avec les yeux.

RonSmustache

Bon, j'ai un peu moins aimé les deux derniers épisodes, le format un cas/épisode ne va pas pour cette série, et on ne voit plus la journaliste chiante et on ne creuse plus trop avec Abigail non plus, on ne la voit pas dans le 5... La trame avec la femme de Jack ne m'a pas spécialement intéressée non plus.

Lizett

C'est l'épisode 6 et non l'épisode 5. A corriger !

bertrand.p

Un tournant dans la série, et voilà l'entrée en matière.

Shamaane