Black Mirror

USS Callister

31K members

Capt. Robert Daly presides over his crew with wisdom and courage. But a new recruit will soon discover nothing on this spaceship is what it seems.

Options
Next episode
S04E02 - Arkangel

Comments (57)

Épisode absolument incroyable !

bobbyfun

Tous les gens ici parlent de "happy ending" alors qu'au contraire je trouve que l'épisode (et sa fin, surtout) est démesurément pervers et malsain : des simples programmes informatiques (oui oui, du VIRTUEL, des simples lignes de code, des 0 et des 1) arrivent à tuer (oui oui, TUER) à l'intérieur même d'un jeu (oui oui, un JEU) un pauvre gars super gentil, super timide, et que tout le monde écrase du pied dans la vraie vie, comme une vulgaire merde. Il se réfugie dans un JEU, et il meurt, tué par des IA... Et CA c'est un happy ending ?? Donc si on fantasme de foutre une branlée à des gens qui nous harcèlent et nous font du mal, c'est qu'on est des méchants et qu'on mérite de mourir d'oser fantasmer là-dessus dans notre intimité ? Surtout que EN PLUS, il ne fait même pas de mal aux IA ! Il leur demande juste de suivre un scénario, c'est tout... Il les contraint par la force, mais si je jouais à un jeu (et je parie qu'il en serait de même pour n'importe qui ici) et que pour que tout se déroule bien je suis obligé de donner des coups de poings à un PNJ (personnage non joueur), il est probable que je le fasse si ça correspond à mon personnage, et je n'en ferais pas des cauchemars la nuit et je ne me pendrais pas, d'avoir osé, dans un jeu, donner un coup à un PNJ... Le héros est donc le gentil de l'histoire, et les autres sont des IA qui se rebellent et veulent le détruire. Et je passerai sur le nombre incroyable d'incohérences et de facilités scénaristiques (il y en a trop, et des énormes...) qui ont permis cette fin immonde.

Lideln

Cet episode star trek etait genial !

Hakim1976

"nom d'une ligne de code"!!!! superbe épisode, j'espère que le spin-off sera bel et bien réalisé, cela promettrait du bon spectacle!!!

triistan

Un bon épisode. Il a peut-être quelques longueurs mais globalement, les idées sont aussi bonnes qu’effrayantes, le tout est bien traité avec un côté parodique de Star trek réussi. J’adore quand cette série nous fait passer dans divers états, plaindre le type, haïr le type, presque plaindre le type… La réalisation fonctionne bien, le monde créé est crédible… Très sympa.

Cellophane

Un bon petit black mirror, dans la serie ton un peu humoristique, image de la tyranie que les frustres imposent aux autres dans les mondes virtuels... ca fait penser a certains forums ! J'espere quand meme que toute la serie n'est pas sur ce ton !

romuchouchou

un 1er episode assez spécifique...il faut deja etre familiarisé avec le jargon du jeu video si l'on veut suivre le déroulement...c'était malgré cela, plutot intelligent... je lui reproche de ne pas s'etre focalisé sur l'état mental du bonhomme dans le monde réel... ca aurait été beaucoup plus pertinent...au lieu de cela, on se retrouve dans l'ambiance d'un veil épisode de star trek... le message n'est pas evident surtout avec le happy end qui finalement lisse completement l'histoire... Bref, Black mirror ne va pas spécialement briller avec cet épisode mais ca n'est que le premier... et puis, qd on a vu Twilight zone, difficile de faire mieux...

blinke

Pas convaincu, l’épisode aurait pu se rattraper sur la fin mais enfermer Deny dans son propre jeu, c’est idiot et ça n’a aucune explication. Il aurait relancé une partie, j’aurais dit ok mais là, ca n’a aucun sens à mes yeux.

Danish

Episode sympa, trop sympa surement vu qu on ne retrouve effectivement pas le malaise que l on a pu ressentir précédemment. Apres tout c était noel !

guiguesnag

Superbe épisode, le cast est simplement le tout meilleur de la série jusqu'ici, techniquement irréprochable et sans effect "awkward valley" grâce au choix d'un univers en hommage à Star Trek. Il y a largement de quoi alimenter de la réflexion et les potentiels d'abus sont largement explorés et suggérés avec en bonus une ouverture vers une exploration plus ouverte encore, qui boucle la boucle avec le principe même de Star Trek (le crew est coincé , dans le jeu mais le jeu leur ouvre une vie à part entière, avec l'intégrité de leurs corps mais aussi la possibilité de mourrir dans le jeu). Les dernières secondes de l'épisode sont très lourdes de sens. Même s'il fait sourire plus qu'il ne fait peur c'est un épisode qui aborde des thèmes de fond nombreux et riches. Comme toujours ce n'est qu'un germe, mais cet épisode m'a réconcilié avec la production américaine de la série. L'autocritique de la société américaine des années soixante à maintenant y est sanglante sous des dehors joyeux et fantaisistes, mais ne nous y trompons pas : c'est une dénonciation aussi forte que celle de Starship Troopers a pu l'être (j'ai d'ailleurs beaucoup apprécié l'insecte géant qui est pour moi une référence au film). Bref, du grand art à mes yeux, et un éloge de la liberté et du respect de l'autre.

FrSeingalt

Cet épisode n’a rien de manichéen entre bien et mal et montre une fois que le monde ne se limite pas à ça. On assiste à l’histoire d’un gars qui est en manque de reconnaissance par la société en général et qui se réfugie dans un jeu vidéo pour s’y défouler. Qui ne l’a jamais fais ? Sans comparaison avec GTA, mais c’est exactement ce but là que l’on vise quand on y joue. Le fait qu’on grille un feu rouge ou écrasions deux trois personnes dans GTA ne font pas de nous des gens fondamentalement mauvaises in real Life. Robert Daly est de ceux-la. En soi il n’a rien d’un criminel car au lieu d’un avatar (ce qui aurait été mieux), il fait des copies numériques, en soi il n’a tuer personne. Au niveau de la notion de happy ending, je ne vois pas trop où il est. On assiste à la mort dans le monde réel d’un gars piégé dans sa création qu’il utilisait pour se défouler et se prendre pour un haut grade (un capitaine en l’occurrence) et dont on lui dois de la reconnaissance. C’est quand même dramatique ou au delà de la question technologique que pose naturellement la série, on y voit une critique sociale. Combien de personnes ne sont pas reconnues juste simplement pour leurs actions ? Créant ainsi chez eux une frustration et une tristesse de ne pas être simplement salué et d’avoir ce désir fort de reconnaissance. Quand aux autres, leurs copies numériques reste bloqué dans le jeu vidéo mais online. Donc certes c’est sympa mais pas de retour à une vie réelle possible, juste à une illusion de vie humaine dans un autre espace. Pour l’happy ending on repassera je pense. Et un petit point sur le faux débat : est ce du vrai Black Mirror ou non. Cette question a plus lieu d’être. On a tous senti le changement lors de la précédente saison quand Netflix a repris le flambeau mais maintenant c’est bon, on est à la 4e saison, moi perso je m’y suis fais et je serai pas tatillon sur ce point cette année. Pourquoi est ce un faux débat ? Car au final, c’est la même tête qui est derrière quasi tous les épisodes de cette série donc rien que pour ça, ça reste Black Mirror.

Aleksei

Super épisode très divertissant. Moins choquant que certains des saisons précédentes. J’ai bien aimé le changement de sympathie pour le personnage de Daly : on le plaint dans le monde réel mais à cause de sa vengeance dans celui numérique, il finit par devenir méchant aussi dans le réel. Au final, y a qd même que lui de réel qui meurt. Grosse question sur l’importance de la vie des IA du coup.

aurelie14

J'arrive après la bataille mais je suis pas tout à fait d'accord sur la notion de "happy ending". On part du principe en début d'épisode que le gars se fait quand même marcher dessus par tout le monde y compris ses subalternes donc je sais pas si comme moi au début vous vous êtes dis " Mais envois les ch.. !! " surtout son associé qui est vraiment insupportable avec lui. Au final on change le fusil d'épaule en étant du côté des IA du jeu mais il ne faut pas oublier quoi qu'ils en pensent eux qu'ils ne sont pas réel alors oui il tyrannise des IA mais c'est quand même lui qui meurt à la fin dans le monde réel. Pour moi ce n'est ni un happy ending ni son contraire.

clazziquai

Il est où le malaise à la fin des épisodes, ce qui faisait qu'un Black Mirror est un Black Mirror ? C'est gentils contre méchants maintenant. Oui le début est original, bien foutu. La moitié passe très bien aussi. Mais ça s’arrête là. Je ne comprend pas comment la morale est traitée ici. Le méchant a perdu, les gentils clones sont libres. Et c'est tout. J'ai peur de regarder la suite de la saison pour voir que tout les épisodes se ressemblent.

BlackFridge

Excellent épisode. Le mélange parodie kitsch d'une série de SF type Star Trek et vraie vie est vraiment très réussi. Je ne comprends pas non plus les critiques concernant l'esprit soi-disant perdu de la série: on est quand même en plein dedans. Une espèce de vol/viol de l'ADN des gens à leur insu pour en faire des esclaves dans un jeu virtuel - très bien vu.

JMB

J'ai franchement adoré cet épisode, que je ne sentais vraiment pas au début.

Osleyan

Vraiment excellent!!! J'avais un peu peur étant donné la durée de l'épisode et le thème "science-fiction" mais c'est une très bonne surprise. On ne s'ennuie pas une seconde et puis la fin avec le joueur surprise tellement inattendu. Hâte de voir les autres épisodes!

EST781229

Sympa et un bon petit suspense, original.

buxus

Complètement insensé et irréaliste. Ce qu'on aime dans Black Mirror c'est que cela nous fasse réfléchir sur un sujet de société bien reel, ici ce n'est pas le cas. En tout cas dans ma perception de l'épisode on est trop éloigné de la réalité pour y voir une quelconque inquiétude ou matière à réfléchir. Heureusement le second épisode est mieux ! Sympa de revoir William de Westworld ceci dit :)

enjoygael

Sympathique ce Black Mirror façon blockbuster américain grand public. Après je ne sais pas si "sympathique" est la sensation recherchée devant une série comme Black Mirror, mais son avantage, encore plus depuis qu'elle est passée sur Netflix, c'est de proposer des épisodes très différents les uns des autres niveau ton et ambiance, donc je sais qu'on retrouvera du Black Mirror plus "traditionnel" dans le reste de la saison, et donc j'accepte mieux cet épisode. Par contre ce qui m'inquiète un peu plus, c'est que plus la série avance, plus il y a de redite. USS Callister est finalement un peu un mix entre Playtest et White Christmas avec un soupçon de Shut Up and Dance. Espérons que Charlie Brooker ait encore des idées un peu fraiches.

QuentinZo